Les hausses de cotisations santé seront au cœur du prochain CDOC

Après quelques jours de passes d’armes médiatiques au sujet des cotisations de complémentaire santé, le ministre de la santé Aurélien Rousseau et les représentants des organismes complémentaires d’assurance maladie (Ocam) se retrouveront pour discuter du sujet lors du prochain comité de dialogue avec les organismes complémentaires maladie (CDOC).

C’est l’interview donnée par Aurélien Rousseau sur France 3, le dimanche 3 décembre 2023, qui a mis le feu aux poudres. Depuis, les Ocam ne décollèrent pas. Pourtant leur voix peine à se faire entendre dans les médias grand public, contrairement aux déclarations du ministre qui ont largement fait le tour de la presse généraliste. Ce dernier sort même la carte du CDOC (créé par François Braun en octobre 2022) pour expliquer aux Ocam pourquoi ils ont intérêt à ne pas trop augmenter leurs cotisations en 2024 s’ils ne veulent pas d’une nouvelle campagne de dénigrement (on se souvient notamment de celle qui avait été lancée en 2019 au sujet des frais de gestion) à la rentrée et d’un retour de la Grande Sécu dans le débat.

Sur les cotisations, le CDOC a peu de chances de tourner à l’avantage des Ocam

Pour le moment, le CDOC n’a rien d’une instance servant à établir un dialogue apaisé entre le ministre et les Ocam. Il sert plutôt à réunir les parties pour trouver des issues (généralement défavorables aux Ocam) à des conflits jusqu’ici générés en amont par des déclarations volontairement provocatrices du gouvernement. Toujours est-il que le ministre ne saurait ignorer que les hausses tarifaires ne sont que la conséquence du déséquilibre des couvertures frais de santé que les acteurs de l’assurance eux-mêmes peinent à maîtriser. Il sera cependant difficile de lui faire entendre raison, surtout si les représentants des Ocam ne se rendent pas en rangs serrés à la réunion de travail. Ceux-ci ont clairement intérêt à accorder leurs violons s’ils veulent peser dans la discussion. Restera ensuite la question de la pédagogie auprès des assurés qui risque d’être très épineuse.

Ajouter aux articles favoris

Conformité CCN en santé

Pour vous aider à gérer la conformité CCN de vos offres "santé standard", profitez de notre outil en marque blanche gratuitement en 2023. L'outil vous permettra de savoir, en un clic, le niveau de votre offre compatible avec la CCN que vous aurez sélectionnée. L'outil en marque blanche est relié à la base de données CCN de Tripalio, juridiquement certifiée et mise à jour en temps réel. Il bénéficie de notre algorithme de comparaison qui détecte les non-conformités du contrat santé standard.
Demandez votre outil
0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer
IEG
Lire plus

Dans le Syntec et les IEG, deux accords santé à la portée essentielle

Les deux accords santé publiés officiellement cette semaine ont des impacts très différents aussi bien du fait de la convention collective nationale (CCN) qu'ils visent que de leur contenu. L'un porte sur la cotisation de l'une des conventions collectives les plus en vue : les bureaux d'études techniques et sociétés de conseil (IDCC 1486). Tandis que l'autre refond entièrement le régime frais de santé d'un secteur très...
gestion
Lire plus

C2S : les mutuelles restent les principaux Ocam impliqués dans sa gestion

Le rapport annuel sur la complémentaire santé solidaire (C2S) qui vient de paraître met en avant le rôle important des mutuelles dans la gestion du dispositif qui comptait 7,42 M de bénéficiaires fin juin 2023. Un état des lieux global du dispositif est proposé avec des statistiques démographiques et les nombreuses recommandations du Conseil national de lutte contre la pauvreté et l'exclusion sociale...