A la Sécurité sociale, grève en vue pour les salaires

Si le thème de la “Grande Sécu” fait beaucoup parler de lui ces derniers jours dans le débat public, au sein des organismes de Sécurité sociale (IDCC 218 et 2793), ce sont pourtant de tout autres enjeux qui retiennent actuellement l’attention des personnels : ceux des salaires et, plus généralement, des conditions sociales.

Les organisations syndicales représentatives du personnel appellent à une journée de grève et de mobilisation le 13 décembre prochain afin d’obtenir une hausse de la valeur du point.

Une situation sociale dégradée

Par le moyen d’un communiqué de presse intersyndical, la CGT, FO, la CFDT, la CFTC, la CFE-CGC et Solidaires décrivent une situation sociale dégradée dans les institutions de la Sécurité sociale. “Salaires, emplois, conditions de travail, les mobilisations se multiplient dans de nombreux organismes de Sécurité sociale” affirment ces organisations.

Surtout, elles déplorent le fait que les perspectives d’évolution de ladite situation ne sont pas encourageantes : “Alors qu’Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, a reconnu et salué l’implication et le professionnalisme des salariés assurant la continuité des missions de la Sécurité sociale, en coulisse, la tutelle missionne l’IGAS et l’IGF afin de trouver de nouvelles pistes pour effectuer davantage d’économies de gestion à l’occasion des futures COG 2023-2027, tout en faisant peser de graves menaces sur les conventions collectives nationales. Toujours plus d’activités avec toujours moins de moyens, ce qui se traduit inévitablement par la dégradation du service public rendu à l’usager et des conditions de travail des personnels”.

Pour une hausse des salaires à la Sécurité sociale

Partant de là, les représentants des salariés formulent une revendication de hausse de la valeur du point. “Pour les Fédérations CGT, FO, CFDT, CFTC, CFE-CGC et SUD l’augmentation immédiate de la valeur du point représente un enjeu majeur pour le personnel. En effet, la valeur du point n’a augmenté que de 0,5 % depuis 2010 et la grille de classification des employés voit un troisième niveau de rémunération sur quatre se faire rattraper, aujourd’hui, par le SMIC qui, lui, bénéficie d’une revalorisation automatique, liée à l’inflation, de 2,20 % au 1er octobre”.

Elles enfoncent le clou en se référant aux mesures salariales décidées dans le cadre du Ségur de la santé : “Le gouvernement a su mobiliser des crédits supplémentaires pour revaloriser les salaires d’une partie des agents du sanitaire et du médicosocial dans le cadre du Ségur. Dans un souci d’équité envers le personnel de la Sécurité Sociale, il doit poursuivre son effort en augmentant significativement, dès cette année, la valeur du point de l’ensemble des salariés de l’institution”.

La (Grande) Sécu en grève

Afin d’appuyer leur revendication, les organisations syndicales appellent à l’organisation d’une journée de grève et de mobilisation le 13 décembre prochain. “Devant l’urgence de la situation, les Fédérations CGT, FO, CFDT, CFTC, CFE-CGC et SUD appellent leurs syndicats à construire le rapport de force avec les salariés, pour aller vers une grande journée de grève le 13 décembre 2021 avec la perspective d’un rassemblement devant l’UCANSS [l’organisation des employeurs de la Sécurité sociale] à l’occasion de la Réunion Paritaire Nationale de négociation sur les salaires”.

Dans l’état actuel de cette affaire, les mauvais esprits relèveront qu’avec leur projet de “Grande Sécu”, Olivier Véran et ses technocrates du social veulent charger plus encore une barque qui prend déjà l’eau de toutes parts.

Ajouter aux articles favoris
0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer

Salaires : + 3,3 % dans l’industrie des œufs

Alors que la hausse de l’inflation fait beaucoup parler ces dernières semaines, les représentants patronaux et salariaux des industries et commerces des œufs viennent de se retrouver afin de discuter de l’enjeu des salaires. D'après la FGTA-FO, qui salue le résultat des négociations, elles ont permis d'obtenir une hausse moyenne de 3,36 % des grilles conventionnelles, avec application au 1er...

Nette hausse des salaires dans la boulangerie et pâtisserie industrielles

Alors que la hausse de l'inflation fait beaucoup parler ces dernières semaines, les représentants patronaux et salariaux de la boulangerie et pâtisserie industrielles viennent de se retrouver afin de discuter de l'enjeu des salaires. D'après la FGTA-FO, qui s'en félicite, des augmentations de 2,6 % à 2,92 % ont été négociées. "Cet accord applicable au 1er décembre 2021 prévoit une...

Dans les transports routiers, la négociation salariale 2022 démarre plutôt mal

Employant quelque 800 000 salariés et jouant un rôle central dans le bon fonctionnement de l'économie, les transports routiers et activités auxiliaires du transport comptent parmi les professions stratégiques de la nation. Il y a quelques jours, les représentants patronaux et salariaux du secteur se sont retrouvés afin d'engager leur négociation salariale pour l'année 2022. Pour les...