Cyber-risque : les 7 propositions de l’Apref

Dans une note publiée en fin d’année 2021, l’association des professionnels de la réassurance en France (Apref) fait plusieurs propositions pour développer l’assurance contre le cyber-risque en France.

Cette note paraît alors que plusieurs organismes d’assurance ont, eux-mêmes, été victimes de cyber-attaques au cours des derniers mois (citons par exemple Axa, April ou encore Adélaïde). L’Apref rappelle d’ailleurs que la sinistralité liée au cyber-risque s’est aggravée ces dernières années, entrainant une hausse de 50% des primes d’assurance récoltées en France sur ce créneau entre et 2019 et 2020 pour atteindre 120 M€. Au niveau mondial, les primes liées au cyber-risque s’établiraient dans le même temps à 7 Md€.

Pour démocratiser l’assurance cyber en France et parler, notamment, aux entreprises les plus petites et les plus vulnérables, l’Apref propose 3 mesures à prendre à court terme et 4 mesures à prendre à moyen terme.

A court terme, l’association propose :

  • – de donner la priorité à l’élimination des garanties silencieuses des polices traditionnelles de Dommages aux biens et de Responsabilité civile tout en incitant à la souscription de polices Cyber dédiées.
  • – de créer un contrat socle spécialement dédié aux TPE et PME. Ce contrat pourrait être labellisé et devrait être clair dans son contenu pour faciliter sa souscription.
  • – de clarifier la possibilité, ou non, d’assurer les demandes de rançons. L’intervention du législateur sur ce sujet est nécessaire car certains assureurs assurent les demandes de rançons quand d’autres refusent de le faire. L’Apref penche plutôt pour une légalisation de ce type d’assurance.

A moyen terme, les objectifs sont les suivants :

  • – créer une partie dédiée au cyber-risque dans le code des assurances.
  • – créer une base de données, potentiellement gérée par un tiers de confiance, pour réunir les informations sur la nature, la durée et le coût des sinistres pris en charge sur l’ensemble du marché.
  • – lancer une réflexion sur le lancement d’une offre d’assurance et de réassurance privée soutenue par l’Etat en cas d’explosion de la sinistralité de fréquence et/ou d’un scénario catastrophique.
  • – créer des formations dédiées à la prévention et à l’assurance du cyber-risque.

Retrouvez le document complet diffusé par l’Apref ci-après :

2021-12-03-Apref-Note-de-position-Cyber-VF

Ajouter aux articles favoris
1 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer

Dans la mutualité, protection sociale et CCN à l’agenda paritaire 2022

A la fin du mois de novembre, les représentants patronaux et salariaux de la mutualité se sont entendus sur leur agenda paritaire 2022. Leur accord, reproduit en fin d'article, indique que la protection sociale et la remise à plat de la convention collective de la branche seront au menu de leurs discussions durant le premier semestre. En matière de révision de la CCN de la mutualité, ses...
Renaudin
Lire plus

MMJ – AG2R : quels risques de contagion ?

Par le moyen d'un communiqué de presse, la mutuelle des métiers de la justice et de la solidarité (MMJ), qui comptait jusqu'à présent parmi les membres du pôle mutualiste AG.Mut de l'AG2R La Mondiale, a annoncé hier sa "sortie du groupe" paritaire. ...

Assurance emprunteur : le texte voté en commission au Sénat

La nouvelle version de la proposition de loi visant à faciliter l'accès à l'assurance emprunteur vient d'être adoptée par les sénateurs réunis en commission des affaires économiques. Cette proposition de loi inclut désormais un article additionnel après l'article 7 qui supprime le questionnaire médical pour les prêts immobiliers de moins de 200 000 € et qui arrivent à leur terme avant le 65e anniversaire de l'emprunteur. Ces 2 conditions sont cumulatives pour permettre de supprimer le...
Lire plus

Indemniser les effets secondaires du vaccin : les assureurs pourront-ils suivre ?

Les assureurs pourront-ils indéfiniment indemniser les effets secondaires du vaccin ? La question est encore taboue en France, mais elle commence à être posée aux Etats-Unis. Dans la pratique, le problème ne se limite pas aux successions en matière d'assurance-vie, il vise surtout les comptes de la prévoyance, et singulièrement de la prévoyance collective par laquelle les employeurs financent les incapacités et les invalidités diverses qui surviennent dans des proportions encore mal aisées à évaluer après les campagnes de vaccination, et...

Tensions à la direction de Generali

L'ambiance est lourde à la direction de Generali avec une hostilité clairement marquée à l'égard du dirigeant français du groupe, Philippe Donnet. Comme le signalent Les Echos, deux administrateurs importants ont démissionné coup sur coup (Romolo Bardin et Francesco Gaetano Caltagirone). Ils...

La mutuelle Saint-Christophe assurances nomme sa nouvelle directrice générale

A l'approche du départ de son actuelle directrice générale, Sabine de Lalun, la Mutuelle Saint-Christophe assurances a désigné sa prochaine directrice générale. Il s'agit de Marie-Emmanuelle Schiltz qui prendra ses fonctions le 30 mars 2022. Mme Schiltz quitte donc AXA où elle a passé 30 ans, notamment comme directrice générale de Juridica, puis de RUN Services. ...