Arrêté d’extension d’un accord dans les services de santé au travail interentreprises 

Le ministre du travail, du plein emploi et de l’insertion, a étendu, par arrêté du 22 septembre 2023, publié le 12 octobre 2023, les dispositions stipulations de l’accord du 23 novembre 2022 portant révision de la convention collective nationale des services de santé au travail interentreprises et de son annexe II, conclu dans le cadre de la convention collective nationale du personnel des services interentreprises de médecine du travail (IDCC 897).

Les dispositions de l’avenant sont désormais applicables à tous les employeurs et tous les salariés compris dans le champ d’application de ladite convention collective nationale.

A l’article 5.1.2 de la convention collective tel qu’issu de l’article 2 de l’accord, sont exclus de l’extension les termes et le tableau en ce qu’ils contreviennent aux dispositions de l’article L. 2143-4 du code du travail : « Au regard des dispositions précitées, dans les conditions fixées par les dispositions légales et réglementaires, le nombre de délégués syndicaux est fixé comme suit :


Effectif du SPSTI

Nombre de délégués syndicaux

De 50 à 999 salariés

1

De 1 000 à 1 999 salariés

2


L’alinéa 3 de l’article 8 de la convention collective, tel que modifié par l’article 3 de l’accord, est étendu sous réserve du respect de l’article L. 2141-5 du code du travail.
Le 1er alinéa de l’article 5.3 de l’annexe II de la convention collective, tel que modifié par l’article 4 de l’accord, est étendu sous réserve du respect des articles L. 2232-8, L. 2234-3 et de l’application du principe d’égalité à valeur constitutionnelle résultant de l’article 6 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789 et du 6e alinéa du préambule de la Constitution de 1946, tel qu’interprété par la Cour de Cassation (Cass. soc. 29 mai 2001, Cegelec).
Par conséquent, le 8e alinéa de l’article 5.3 de l’annexe II de la convention collective, tel que modifié par l’article 4 de l’accord, est étendu sous réserve du respect des articles L. 2232-8L. 2234-3 du code du travail et de l’application du principe d’égalité à valeur constitutionnelle résultant de l’article 6 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789 et du 6e alinéa du préambule de la Constitution de 1946, tel qu’interprété par la Cour de Cassation (Cass. soc. 29 mai 2001, Cegelec).
L’article 8 de l’accord est étendu sous réserve du respect de l’article L. 2261-7 du code du travail.
L’article 9 de l’accord est étendu sous réserve du respect des dispositions de l’article L. 2261-9 du code du travail.

Ajouter aux articles favoris

Conformité CCN en santé

Pour vous aider à gérer la conformité CCN de vos offres "santé standard", profitez de notre outil en marque blanche gratuitement en 2023. L'outil vous permettra de savoir, en un clic, le niveau de votre offre compatible avec la CCN que vous aurez sélectionnée. L'outil en marque blanche est relié à la base de données CCN de Tripalio, juridiquement certifiée et mise à jour en temps réel. Il bénéficie de notre algorithme de comparaison qui détecte les non-conformités du contrat santé standard.
Demandez votre outil
0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer

Avis d’extension d’accords régionaux (Grand-Est) chez les OETAM du bâtiment

La ministre du travail, de la santé et des solidarités, envisage d’étendre, par avis publié le 18 juin 2024, les dispositions de 5 accords départementaux (Grand-Est) du 26 janvier 2024 relatifs aux salaires minimaux et aux indemnités de petits déplacements IPD, conclus dans le cadre des conventions collectives nationales des ouvriers employés par les entreprises du bâtiment visées et non visées par le décret du 1er mars 1962...