AGIRC-ARRCO : vers un report du transfert du recouvrement à la Sécurité sociale ?

capitalisation
14 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer
Lire plus

Catégories objectives : 3 clefs pour dompter la nouvelle distinction cadres/non-cadres

Nos lecteurs sont nombreux à nous interroger sur l'évolution prochaine des catégories objectives de salariés basées sur la distinction entre les cadres et les non-cadres. Avouons que ce sujet brûlant, plutôt technique, a de quoi préoccuper les acteurs de la protection sociale complémentaire collective. En effet, de nombreux actes fondateurs de régimes santé et prévoyance pris en entreprises - et bénéficiant des exonérations de cotisations patronales - sont basés sur la distinction entre les cadres d'un côté et les non-cadres de l'autre....
Lire plus

DGFIP/URSSAF : vers l’étatisation de la branche recouvrement de la Sécurité sociale ?

Si certains projets, officiels ou plus officieux, de restructuration institutionnelle de la protection sociale, visant en l'occurrence à en étatiser de larges pans, ont, depuis la prise de mandat d'Emmanuel Macron, largement nourri le débat public - on pense ici à la "réforme systémique" des retraites et à la "Grande Sécu" - un autre, pourtant tout aussi important, progresse sans susciter un tel débat : il s'agit du développement de "synergies" entre le réseau des URSSAF, l'argentier de la Sécurité sociale, et la direction générale des...

PLFSS 2022 : les sénateurs saisissent le Conseil constitutionnel

Après l'adoption définitive du PLFSS 2022 par les députés, les sénateurs ont décidé de contester le contenu du texte devant le Conseil constitutionnel. Au titre de l'article 61 de la Constitution, plus de 60 sénateurs ont ainsi demandé aux Sages d'examiner le texte du PLFSS 2022 avant qu'il ne soit promulgué. Malgré le fait que la saisine remonte...
Lire plus

PLFSS 2022 : ce qu’il faut retenir du texte définitivement adopté

Le PLFSS 2022 a été définitivement adopté par les députés le 29 novembre 2021. Au-delà des prévisions de déficit de la Sécurité sociale pour les prochaines années et d'un Ondam toujours élevé (+3,8% en 2022 en incluant les dépenses liées au Covid), 4 nouveautés devraient attirer l'attention des organismes de complémentaire santé. ...

Le Sénat refuse de voter le PLFSS

Après son adoption en 2e lecture par l'Assemblée nationale, le PLFSS 2022 était entre les mains du Sénat. Les discussions ont tourné court et la commission des affaires sociales a fait adopter une motion permettant de soumettre la question préalable au Sénat. En clair, compte tenu des nombreux points de désaccord entre les sénateurs et les députés, les sénateurs préfèrent refuser...
Airbus
Lire plus

Chez Airbus, les rentes santé et prévoyance d’IPECA remises en question

Les quelque 54 000 salariés d’Airbus France sont couverts par des régimes prévoyance et santé dont IPECA, l'institution de protection sociale complémentaire de référence de l'aéronautique et de l'aérospatiale, est l’assureur – d’autres organismes, des mutuelles professionnelles, intervenant, certes, en santé, notamment pour les personnels dits “non cadres non forfaités”, essentiellement des ouvriers. ...