Salaires : le groupe Vyv en grève demain

Au sein du groupe Vyv, ainsi que nous en avons fait état il y a quelques semaines, malgré le contexte d’augmentation significative des prix à la consommation, les syndicats n’ont pas réussi à obtenir des employeurs des revalorisations jugées suffisantes des salaires.

Passablement remontés contre la politique salariale du groupe, les représentants syndicaux des salariés, réunis en intersyndicale, ont décidé d’appeler à une grève nationale. Elle doit avoir lieu demain jeudi 24 mars.

Dans le cadre de ce mouvement social, l’intersyndicale du groupe Vyv, qui rassemble la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC, la CGT, FO, SUD et l’UNSA, revendique : “une augmentation des rémunérations de 5 % pour l’ensemble des salariés du groupe avec un minimum de 200 euros nets par mois”, “la mise en place d’un contrat santé unique avec un haut niveau de prestation sans aucune augmentation de cotisation pour l’ensemble des salariés du groupe” et “une réelle amélioration des conditions de travail à travers un accord proactif et sur des mesures très concrètes”.

Les esprits critiques relèveront qu’une telle agitation interne au sein du groupe Vyv dénote quelque peu dans le cas d’une entité revendiquant son ancrage dans l’économie sociale et solidaire.

Ajouter aux articles favoris

Conformité CCN en santé

Pour vous aider à gérer la conformité CCN de vos offres "santé standard", profitez de notre outil en marque blanche gratuitement en 2023. L'outil vous permettra de savoir, en un clic, le niveau de votre offre compatible avec la CCN que vous aurez sélectionnée. L'outil en marque blanche est relié à la base de données CCN de Tripalio, juridiquement certifiée et mise à jour en temps réel. Il bénéficie de notre algorithme de comparaison qui détecte les non-conformités du contrat santé standard.
Demandez votre outil
0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer
Lire plus

Aon France condamné en appel dans le cadre du rachat d’Ovatio Courtage

Après une première condamnation en 1ère instance, la filiale française du géant américain du courtage Aon est à nouveau condamnée en appel dans une affaire de rachat de société. C'est le rachat du groupe Ovatio qui est au cœur du litige. Aon France doit finalement débourser un peu plus de 5 M€ selon le jugement qui vient d'être rendu. ...
Lire plus

Dissolution : le sort des propositions de loi “assurance” en suspens

Le choc politique découlant de la dissolution de l'Assemblée nationale par Emmanuel Macron lors de son allocution du 9 juin 2024 a des effets immédiats sur les travaux législatifs. Avec la fin du mandat des députés, tous les projets et toutes les propositions de loi tombent à l'eau. Ils ne pourront être remis à flot que par les députés qui seront nouvellement élus à l'issue des 2 tours des élections anticipées qui s'annoncent les 30 juin et 7 juillet prochains. ...

A l’AGPM, le duo de tête mis en examen

Après une garde à vue largement relayée dans la presse spécialisée et généraliste la semaine dernière, le PDG d'AGPM Patrice Paulet et sa directrice générale déléguée Véronique Florin-Humann ont été mis en examen. Cette mise en examen du duo de tête de l'association générale de prévoyance militaire concerne des soupçons de harcèlement moral (pour...
Lire plus

Simplification de la vie économique : l’impact des débats publics au Sénat sur l’assurance

Les sénateurs ont examiné les amendements relatifs à l'assurance dans le cadre des débats sur le projet de loi de simplification de la vie économique. A cette occasion, la plupart des propositions sénatoriales ont été rejetées ou retirées en dépit de l'avis parfois favorable du Gouvernement. La version du texte de loi issue des échanges en commission...