Revalorisations salariales minimales dans la Métallurgie

Le 27 janvier 2015, un accord a été signé par les partenaires sociaux dans le cadre des négociations salariales des ingénieurs et cadres de la Métallurgie. Deux réunions ont été nécessaires, les 9 décembre 2014 et 19 janvier 2015, pour arriver à cet accord. 

Entre ces deux réunions, l’UIMM a amélioré sa proposition, de 0,3 % à 0,6 % d’augmentation minimale. La faiblesse des revalorisations proposées s’explique, selon la plus puissante des fédérations patronales, par le contexte économique général dégradé et par le caractère limité de l’inflation, estimée entre 0,3 % et 0,8 %.  

La CFE-CGC Métallurgie (représentant près de 45 % des cadres aux élections) a signé l’accord. En revanche, FO Métaux (8,7 %) a refusé de faire de même, considérant que la faiblesse des augmentations proposées allait peser lourd dans les négociations salariales territoriales pour les ouvriers et Etam.  

Ajouter aux articles favoris
0 Shares:
Vous pourriez aussi aimer
Lire plus

Curiosité : ces 2 accords santé non publiés et néanmoins bientôt étendus

Le circuit de diffusion des accords collectifs signés dans les CCN est généralement bien rôdé. Les textes sont d'abord signés par les partenaires sociaux. Puis ils transmis aux autorités compétentes en vue de leur publication au Bulletin officiel des conventions collectives (BOCC) et, éventuellement, de leur extension. Le délai de publication de ces accords est, en principe bien plus court que celui de leur extension. Deux textes viennent pourtant de déroger à ce circuit bien établi : l'un provient de la CCN des SDLM (...