Prévention : l’Unsa attend davantage que les annonces gouvernementales

Ce communiqué provient du site du syndicat de salariés Unsa.

Le Ministre de la Santé et de la Prévention a annoncé dans la presse la création de trois consultations de prévention au cours de la vie d’adulte. L’UNSA salue la démarche et encourage le Gouvernement à multiplier les efforts pour que notre système de santé fasse plus de place à la prévention et à l’éducation à la santé.

25 ans, 45 ans et 65 ans, seraient donc les âges auxquels les citoyens devraient pouvoir bénéficier d’une consultation de prévention prise en charge à 100% par l’Assurance Maladie. Ces âges clés permettraient d’aborder des questions en lien avec le moment vécu par les assurés sociaux (entrée dans la vie active, addictions, dépistages, retraite, etc.).

L’UNSA, partisane d’un changement de paradigme en matière de santé qui laisserait plus de place à la prévention et à l’éducation à la santé, ne peut donc que saluer la mesure. Notre organisation attend toutefois de pouvoir connaitre les modalités contenues dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS).

L’UNSA invite le Gouvernement à amplifier le mouvement en rendant ces consultations plus régulières. Elle appelle à la mise en place de politiques publiques qui englobent l’ensemble des déterminants de santé (qualité des logements, environnements, conditions de travail, etc.). Car pour l’UNSA, c’est bien sur l’ensemble de ces facteurs qu’il faut agir pour garantir au plus grand nombre un meilleur capital santé.

Ajouter aux articles favoris
0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pourriez aussi aimer

Retraites : des signaux contradictoires

Ces derniers temps, il se passe rarement un jour sans que l'enjeu des retraites fasse parler de lui dans l'actualité sociale. Interrogé ce matin sur LCI, Olivier Dussopt, le ministre du Travail, a ainsi réaffirmé la volonté du chef de l'Etat de procéder rapidement à une réforme des retraites. Si le recours à un amendement au PLFSS 2023 ne paraît plus être la voie d'action privilégiée par l'exécutif, une réforme en bonne et due doit néanmoins être engagée, en vue d'une mise en œuvre...