Pour un “sursaut démocratique et social”, plusieurs syndicats appellent à manifester

Alors que les représentants des différents camps politiques s’agitent afin de préparer les élections législatives anticipées qui doivent avoir lieu entre la fin du mois et le début du mois de juillet, certains syndicats ont décidé de faire entendre leur voix au sujet de la situation politique du pays.

Défendant un “sursaut démocratique et social”, plusieurs syndicats : la CFDT, la CGT, Solidaires, l’UNSA et la FSU appellent à manifester en cette fin de semaine.

Une France en “crise sociale et démocratique”

Dans leur communiqué intersyndical, publié hier, les cinq confédérations dressent d’abord le constat de la “crise sociale et démocratique” dans laquelle la France se trouve. “Un politique qui tourne le dos au social et qui crée déclassement, abandon de nos industries et de nos services publics, le passage en force contre la mobilisation historique contre la réforme des retraites, l’absence de perspectives de progrès et la banalisation des thèses racistes, constituent le terreau sur lequel l’extrême droite prospère” estiment-elles.

Or, ajoutent-elles, l’accession au pouvoir de “l’extrême droite” aggraverait lourdement la situation. “Nous l’avons vue à l’œuvre dans l’histoire et aujourd’hui en Italie ou en Argentine par exemple : austérité pour les salaires et les services publics, réformes constitutionnelles remettant en cause l’indépendance de la justice et le rôle des syndicats, attaques contre les droits des femmes et des personnes LGBTQIA+, remise en cause du droit à l’IVG, politiques racistes qui mettent en opposition les travailleuses et les travailleurs en fonction de leur religion, de leur couleur ou de leur nationalité” énumèrent les syndicats, concluant : “Nous connaissons ses votes en France comme en Europe, ils sont toujours défavorables aux travailleuses et aux travailleurs”.

L’appel des syndicats au “sursaut”

Refusant de se résigner à cette arrivée au pouvoir du Rassemblement National (RN), les syndicats veulent croire en un “sursaut démocratique et social”. Ils lisent plusieurs mesures à prendre d’urgence, portant notamment sur les salaires, les droits sociaux, la réindustrialisation du pays, la relance des services publics et le principe de non distinction des individus en fonction de leur origine ou leur nationalité. Ils en profitent d’ailleurs pour revendiquer l’abandon de la réforme en cours de l’assurance chômage. “Le gouvernement doit en particulier immédiatement renoncer à sa réforme de l’assurance chômage” tonnent les syndicats.

Afin de porter ces revendications, tout en protestant contre le niveau électoral atteint par la droite radicale aux élections, les syndicats appellent à la mobilisation sociale. “Nous appelons à manifester le plus largement possible ce week-end pour porter la nécessité d’alternatives de progrès pour le monde du travail” écrivent-ils. S’il est difficile de prédire le degré de suivi de cet appel à la mobilisation, on rappellera néanmoins que les classes laborieuses comptent parmi les principaux soutiens électoraux du RN.

Ajouter aux articles favoris

Conformité CCN en santé

Pour vous aider à gérer la conformité CCN de vos offres "santé standard", profitez de notre outil en marque blanche gratuitement en 2023. L'outil vous permettra de savoir, en un clic, le niveau de votre offre compatible avec la CCN que vous aurez sélectionnée. L'outil en marque blanche est relié à la base de données CCN de Tripalio, juridiquement certifiée et mise à jour en temps réel. Il bénéficie de notre algorithme de comparaison qui détecte les non-conformités du contrat santé standard.
Demandez votre outil
0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer

Assurance vie : un décret pose les conditions de valorisation et de rachat des unités de compte

Un décret tout juste paru au Journal officiel revoit les conditions de valorisation et de rachat des unités de comptes. Ce texte s'appliquera le 24 octobre 2024. Il permet aux mutuelles, institutions de prévoyance et entreprises d'assurance d'avoir recours à la valeur estimative des sous-jacents des unités de compte, d'une part, et de définir les conditions dans lesquelles elles mobilisent la valeur estimative, d'autre part. Le décret offre aussi à ces structures la...