Malakoff Humanis confirme le maintien de son remboursement “psy” jusqu’à la fin 2022

La mesure était annoncée dès la rentrée de janvier 2022 mais vient d’être réaffirmée par Malakoff Humanis : la prise en charge des consultations de psychologues pour tous les assurés est prolongée sur l’ensemble de l’année.

Il faut croire que la mesure annoncée en début d’année s’était noyée dans le flot habituel d’informations propre à la période. C’est à l’occasion d’une communication sur les résultats de sa consultation réalisée auprès des assurés que Malakoff Humanis (dont les résultats seront publiés mi-mai) revient sur le prolongement de la mesure. L’institution de prévoyance met l’accent sur les avantages que cela offre à ses assurés par rapport au dispositif “MonPsy” qui vient d’être lancé par l’Assurance maladie et qui est pleine montée en charge (seulement “plus de 1000” psychologues sont actuellement inscrits sur le site permettant de prendre un rendez-vous dans le cadre du dispositif).

Rappelons que “MonPsy” permet à tout assuré qui prend rendez-vous auprès d’un psychologue référencé de se faire rembourser 8 séances au maximum sur un année (40 € la première, 30 € les suivantes). Ce mécanisme limite clairement les possibilités, ce qui permet à Malakoff Humanis de mettre en avant sa proposition pour 2022 : rembourser 4 consultations de psychologue dans la limite de 60 euros par séance pour tout assuré de l’institution de prévoyance.

Depuis sa mise en place en avril 2021, Malakoff Humanis revendique la réalisation de 360 000 consultations suivies par 130 000 assurés pour un coût global à la charge de l’organisme de 2,15 M€.

Ajouter aux articles favoris
0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pourriez aussi aimer
Lire plus

Avec l’arrivée d’Aurélien Rousseau à Matignon, faut-il craindre le retour de la Grande Sécu ?

La nomination, en milieu de semaine, d'Aurélien Rousseau comme directeur de cabinet de la nouvelle Premier ministre Elisabeth Borne, a suscité bien des commentaires dans la presse : son passé communiste ainsi que sa trajectoire professionnelle d'énarque, conseiller d'Etat et technocrate des affaires sociales y étaient notamment soulignés. ...
Lire plus

Grande Sécu : la DREES sert un argument politique à l’exécutif

La semaine dernière, la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) du ministère des Solidarités et de la Santé a publié une courte étude relative au rapport des Français à leur système de protection sociale - étude intitulée "un attachement accru des Français au modèle social fin 2020, durant la crise sanitaire". ...
Lire plus

Toutes les clefs pour bien distinguer les 5 accords santé de la CCN des transports routiers

La CCN des transports routiers (IDCC 16) s'est saisie du sujet des accords santé au début des années 2010. Les partenaires sociaux ont décidé d'agir autrement que la plupart des autres conventions collectives. En général, les CCN abordent la question de la complémentaire santé collective par le prisme d'un accord unique. Dans le cas des transports routiers, les représentants d'employeurs et de salariés ont choisi de signer un accord propre à...