Le PLFSS 2024 adopté par le Sénat revient devant les députés avec un ajout intéressant

Le Sénat vient d’adopter sa version du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2024 (PLFSS 2024). Le texte a été transmis tel quel à l’Assemblée nationale après l’échec (prévisible) de la commission mixte paritaire qui s’en est suivie.

L’un des ajouts remarqués de cette version du PLFSS 2024 découle de l’avenant n° 273 porté par la secrétaire de la commission des affaires sociales du Sénat Corinne Imbert (LR). Pourquoi cet avenant est-il remarqué ? Parce qu’il porte sur la hausse des franchises médicales.

Comme l’indiquait le ministre de la santé Aurélien Rousseau, dans son intervention devant la commission des affaires sociales à la fin du mois d’octobre dernier, la hausse des franchises médicale est instruite et prête à être mise en œuvre, reste à savoir quand. L’amendement de Mme Imbert rappelle utilement dans l’exposé des motifs que cette hausse relève du pouvoir réglementaire et ne peut figurer telle quelle dans le PLFSS. Cependant, l’exposé de l’amendement ajoute que “il fait peu de doute que le doublement de la participation forfaitaire et de la franchise annuelle est chiffré, et donc, en creux, inclus dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2024“. Et d’ajouter que “Compte tenu des enjeux financiers de la mesure et de ses effets concrets pour les assurés, il apparaît inenvisageable que la représentation nationale ne soit à aucun moment associée ou consultée sur cette décision“.

Partant de là, l’amendement impose la consultation systématique des commissions des affaires sociales des deux chambres sur tout projet de texte visant à modifier les franchises médicales. Malgré le fait que cette consultation n’aboutisse qu’à un avis que le Gouvernement n’est pas obligé de suivre, celui-ci a rendu un avis défavorable sur cet amendement adopté malgré tout. Il est inséré à l’article 27 A dans la version du PLFSS 2024 votée par le Sénat en 1ère lecture.

Retrouvez le texte complet ci-dessous :

l16b1875_projet-loi

Ajouter aux articles favoris

Conformité CCN en santé

Pour vous aider à gérer la conformité CCN de vos offres "santé standard", profitez de notre outil en marque blanche gratuitement en 2023. L'outil vous permettra de savoir, en un clic, le niveau de votre offre compatible avec la CCN que vous aurez sélectionnée. L'outil en marque blanche est relié à la base de données CCN de Tripalio, juridiquement certifiée et mise à jour en temps réel. Il bénéficie de notre algorithme de comparaison qui détecte les non-conformités du contrat santé standard.
Demandez votre outil
0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer
retraite
Lire plus

Avec la réforme du minimum contributif, un gain de 30 à 50 euros par mois pour les retraités

Dans le cadre de la dernière réforme des retraites que le gouvernement a menée, l'amélioration du dispositif du minimum contributif - qui permet de compléter la pension des retraités gagnant moins de 1 367,51 euros brut par mois au titre des régimes obligatoires - a été promue comme une contrepartie importante à la dégradation de ces régimes qu'a constitué le relèvement de l'âge du départ à la retraite. ...

Aurélien Rousseau, éphémère ministre de la santé, réintègre le Conseil d’Etat

Après être resté seulement 5 mois à la tête du ministère de la santé, Aurélien Rousseau reprend des fonctions au Conseil d'Etat qu'il avait quitté il y a une douzaine d'années. Un arrêté de Gabriel Attal et d'Eric Dupond-Moretti acte la réintégration d'Aurélien Rousseau au Conseil d'Etat. L'arrêté réintègre l'ancien ministre de la santé rétroactivement au 20 décembre 2023 (jour de sa démission du ministère). La période du 20 décembre 2023 au 18 février...

Prévoyance : le cristal, verre et vitrail lance son appel d’offres

Les partenaires sociaux de la CCN des professions regroupées du cristal, du verre et du vitrail viennent de lancer un appel d’offres afin de recommander “un organisme” pour l’assurance et la gestion des risques prévoyance pour les ouvriers et employés qu’elle couvre. Le cahier des charges est à retirer à l’adresse suivante : julien.morinay@asurtech.fr, et les offres doivent être formulées avant le 22 avril 2024. ...