L’accord santé “recommandation” de l’intérim est étendu

Le gouvernement vient d’étendre l’avenant n°6 du 25 septembre 2020 à l’accord santé du 14 décembre 2015 dans la CCN de l’intérim (IDCC 2378).

L’arrêté d’extension vient avec une réserve et une exclusion d’extension. La réserve vise l’article 2 de l’avenant dédié aux cotisations. Cet article est étendu sous réserve du respect des articles L. 911-7, L. 911-7-1 et D. 911-2 du code de la sécurité sociale relatifs aux dispenses d’adhésion. La référence au réseau de soins Itelis est, quant à elle, entièrement exclue de l’extension au motif qu’elle est contraire à la liberté contractuelle et à la liberté d’entreprendre.

L’arrêté d’extension est paru au Journal officiel du 23 mai 2021.

Ajouter aux articles favoris
0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer

CPRI : les nouvelles dates limites de désignation des membres

Le directeur général du travail vient de publier les nouvelles dates relatives à la désignation des membres des Commissions paritaires régionales interprofessionnelles (CPRI). Les partenaires sociaux ont finalement jusqu'au 10 décembre 2021 (au lieu du 12 novembre 2021) pour désigner leurs représentants. Puis les DREETS auront jusqu'au 30 décembre 2021 (au lieu du 3 décembre 2021) pour publier les nouvelles listes. Toutes les nouvelles CPRI ainsi constituées seront mises à jour dans notre base...

Un conseiller quitte la ministre déléguée chargée de l’autonomie

Brigitte Bourguignon, ministre déléguée auprès du ministre de la santé, Olivier Véran, vient d'acter le départ de l'un de ses conseillers. C'est Louis-Xavier Colas qui quittera son poste de conseiller social-emploi-formation chargé de la mise en oeuvre des réformes le 1er décembre 2021. Retrouvez l'arrêté paru au Journal officiel en cliquant ici. ...

Le Sénat refuse de voter le PLFSS

Après son adoption en 2e lecture par l'Assemblée nationale, le PLFSS 2022 était entre les mains du Sénat. Les discussions ont tourné court et la commission des affaires sociales a fait adopter une motion permettant de soumettre la question préalable au Sénat. En clair, compte tenu des nombreux points de désaccord entre les sénateurs et les députés, les sénateurs préfèrent refuser...