La CGT veut garantir l’accès des salariés de TPE au nouveau CPF

Le compte personnel de formation a remplacé le droit individuel à la formation depuis le 1er janvier 2015 comme Tripalio l’a évoqué dans un précédent article

Suite à la signature de l’accord portant sur le financement du fonds paritaire de sécurisation du parcours professionnel (FPSPP), la CGT a tenu à exprimer ses craintes concernant la mise en œuvre de la formation en TPE dans un communiqué

Le syndicat considère que “imputer les coûts du CSP sur les fonds consacrés au CPF c’est réduire d’autant les possibilités d’accès à la formation des salariés, particulièrement ceux des entreprises de moins de 10 salariés qui ne peuvent compter que sur cette mutualisation.” 

Or la CGT signale que cette imputation des coûts sur le CSP est prévue par l’article 4.5 de l’accord. Elle estime qu’il s’agit d’une mesure qui aura un impact néfaste sur la formation des salariés des TPE. 

La CGT affiche enfin l’espoir que la convention cadre qui sera passée entre l’Etat et le FPSPP découlant de l’accord y remédiera. 

Ajouter aux articles favoris
0 Shares:
Vous pourriez aussi aimer

Salaires : après un mouvement social, + 5,8 % dans le champagne

Dans le champagne - activité viticole désormais couverte par la CCN des vins, cidres, jus de fruits, sirops, spiritueux et liqueurs de France - comme dans les autres branches d'activité, l'enjeu des salaires est l'enjeu social du moment. Dans ce secteur, il a même nourri, ces dernières semaines, un mouvement social qui a perturbé le bon fonctionnement de plusieurs maisons. C'était, dans une telle...

L’ACPR publie 2 décisions relatives aux contributions au fonds de résolution national

Le collège de résolution de l'ACPR vient de publier 2 décisions concernant la mise en œuvre du calcul des contributions au dispositif national de financement de la résolution (fonds de résolution national - FRN). La première édicte les règles de calcul des contributions à partir de 2023 pour tous les établissements assujettis prévus à son article 1. La décision complète est...

La FMF veut en finir avec la taxation des complémentaires santé mutualistes

La fédération des mutuelles de France (FMF) a récemment engagé une campagne de communication dans le cadre de laquelle elle revendique la fin de la taxation des complémentaires santé mutualistes. Intitulée "pas de taxe sur ma santé", cette campagne dénonce d'abord le niveau de la taxation des contrats de complémentaire santé. S'élevant "à 14,1% ou à 21,1% du montant de la cotisation", les taxes sur les complémentaires "prélèvent injustement presque 2 mois par an (et 2 mois et demi dans...