La boulangerie industrielle signe à plus de 1 % sur les salaires

Les représentants patronaux et salariaux de la boulangerie et pâtisserie industrielles viennent de s’accorder dans le domaine des salaires.

Après plusieurs séances de négociation, ils se sont entendus sur des revalorisations des minima salariaux supérieures à 1 %. En effet, d’après la FGTA-FO, “cet accord prévoit une hausse des salaires de 1,8 % sur les 4 premiers niveaux et de 1,3 % sur toute la grille”. Si ces taux sont plus élevés que ceux observés dans d’autres branches, encore faut-il rappeler que l’année dernière a été une année blanche dans la boulangerie industrielle.

L’accord salarial conventionnel de la profession du 31 mars 2021 a été validé par la CFDT, la CFE-CGC et FO, représentant à elles trois plus de 60 % des voix. Il est applicable au 1er avril 2021, dans “toutes les entreprises, y compris celles de moins de 50 salariés, relevant de la Convention collective des activités industrielles de boulangerie et pâtisserie et appartenant à ce seul secteur d’activité, à l’exclusion du secteur d’activité des centres immatriculés de conditionnement, de commercialisation et de transformation des œufs et des industries en produits d’œufs (non applicable aux entreprises relevant de la Convention collective des centres immatriculées de conditionnement, de commercialisation et de transformation des œufs et des industries en produits d’œufs – IDCC 2075)”.

Ajouter aux articles favoris
0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer

Un nouvel accord salarial dans la grande distribution

La FGTA-FO, la fédération FO notamment présente dans la grande distribution, se félicite de la signature d'un nouvel accord sur les minima salariaux dans cette branche. Cet accord continue d'intégrer la prime conventionnelle annuelle à la grille salariale. En outre, FO précise que l'accord intègre "un dispositif conventionnel COVID19 visant à neutraliser, sur la prime annuelle et les congés payés, l’impact des absences en lien avec la crise sanitaire". ...
Lire plus

Vaccination obligatoire Covid-19 : l’hospitalisation privée divisée

Alors que le débat public s'enflamme quant à la nécessité ou non d'imposer la vaccination obligatoire aux personnels soignants - voire à toute la population française - contre la Covid-19, il apparaît opportun de faire état des positionnements à ce sujet des représentants patronaux et salariaux des principales branches de l'hospitalisation privée : hospitalisation privée à but lucratif et ...
Lire plus

Crise covid : les 4 grands secteurs où l’emploi est le plus menacé

Malgré les aides de l'Etat, de nombreux secteurs ont subi (et continuent de subir) les effets de la crise covid. Plusieurs licenciements collectifs (pardon, plans de sauvegarde de l'emploi, PSE) ont déjà été lancés depuis le 1er confinement. La Dares publie une étude très intéressante qui met en avant les secteurs les plus touchés par ce...

Branche à domicile : tout est prêt pour la hausse des salaires au 1er octobre prochain

Au printemps dernier, les pouvoirs publics ont annoncé, de manière plutôt inattendue, que l'avenant 43 de révision des classifications de la branche à domicile - avenant impliquant une hausse sensible, de 15 % en moyenne, des salaires dans la branche - allait être agréé et allait donc pouvoir entrer en vigueur au 1er octobre prochain. D'après nos...