Gros coup de frein à la fusion Aon/Willis Towers

Le projet de fusion entre les géants du courtage en assurance Aon et Willis Towers Watson rencontre un nouvel obstacle de taille. Le département de la Justice américain annonce son intention de bloquer le rachat à 30 Md$. Un rachat au cœur duquel l’avenir de Gras Savoye est dans la balance.

Dans un communiqué publié le 16 juin 2021, l’autorité américaine émet des craintes concernant la fusion envisagée. Le département de la Justice a donc entamé une procédure judiciaire pour bloquer le projet afin d’empêcher la naissance d’un géant du courtage en assurance. En clair, l’autorité américaine craint que cette fusion ne crée un acteur monopolistique qui tuera toute concurrence : cela nuirait, in fine, aux clients assurés.

Le département de la Justice reconnaît qu’Aon et Willis Towers Watson ont proposé des actions visant à amoindrir le monopole du futur groupe unifié. Mais il estime que ces solutions ne sont pas adéquates pour protéger les assurés américains. Il considère également que les actions proposées par les deux géants sont insuffisantes pour éteindre les craintes exprimées.

N’oublions pas que ce projet de fusion emporte la vente à la découpe de Gras Savoye. Les activités du courtier français doivent être séparées entre le courtier américain Gallagher (qui en récupérera 90%) et Aon. Un projet qui ne se fera pas sans douleur pour Gras Savoye. Comme le soulignent Les Echos, les salariés français sont de plus en plus inquiets et les incertitudes concernant l’avenir de l’entreprise n’incitent pas les talents à rester.

Ajouter aux articles favoris
0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer

André Renaudin devient président du conseil de surveillance d’AEGIDE

Près d'un mois après l'acquisition du groupe AEGIDE par AG2R, André Renaudin a pris la tête de son conseil de surveillance. Rappelons qu'AEGIDE est leader du marché des résidences services seniors grace à sa marque Domitys (plus de 130 000 résidences en France). André Renaudin devient donc président d'un conseil de surveillance également composé des membres suivants : pour AG2R : André-Paul Bahuon, Isabelle Hébert, Philippe Lamblin, Sophie...
Lire plus

Ces questions sans réponse que le passe sanitaire pose aux assureurs

La loi qui généralise le passe sanitaire "covid-19" amène beaucoup de questions sur ses conséquences pratiques. Les hôpitaux, restaurants et cinémas ne sont pas les seuls concernés. Toutes les activités qui ont un lien, même ténu, avec ces domaines sont impactées par les nouvelles obligations et sanctions qui en découlent. L'activité des assureurs ne fait pas exception. ...
Lire plus

L’Apgis peut-elle vraiment forcer la double adhésion santé/prévoyance dans la CCN pharmacie d’officine ?

La question de la protection sociale complémentaire, sous recommandation Apgis, dans la CCN de la pharmacie d'officine (IDCC 1996) semble encore tendue. Selon nos informations, l'institution de prévoyance aurait une vision plutôt contraignante de sa recommandation. Cette position découle de la rédaction de l'accord de recommandation signé en octobre 2017. Mais son application littérale, comme le souhaiterait l'Apgis, relève du...

Agrica accueille son nouveau directeur délégué investissement

Le Groupe Agrica a récemment annoncé la nomination de son nouveau directeur délégué investissements. C'est Vincent Ledoux qui a été nommé à ce poste. Il exerce sous l'autorité du directeur financier Pierre Richert. M. Ledoux a notamment travaillé chez BNP Gestion et HSBC Private Bank. En rejoignant Agrica, il a pour mission de veiller au suivi des investissements et de piloter les résultats du Groupe pour optimiser le rendement financier des activités de retraite et de prévoyance. ...