Crédit Mutuel Arkéa échappe à des poursuites de l’AMF en payant 150 000 €

L’Autorité des marchés financiers (AMF) vient de publier l’accord conclu fin mai 2021 avec le Crédit Mutuel Arkéa (CMA). Ce protocole (reproduit en fin d’article) permet à CMA de ne pas faire l’objet d’une procédure conduisant à une reconnaissance de culpabilité et/ou une sanction.

En échange du règlement de 150 000 € au Trésor Public et d’engagements fermes d’adapter ses procédures internes, Crédit Mutuel Arkéa peut poursuivre son activité sans être inquiété.

Crédit Mutuel Arkéa accusé de défaut de conseil auprès de ses clients investisseurs

Le protocole d’accord conclu entre l’AMF et CMA est l’aboutissement d’investigation menées en 2019. Dans ce cadre, l’AMF a détecté des transactions effectuées en 2017 et 2018 qui laissent apparaître un défaut de conseil. Il arrive que le questionnaire dédié aux instruments financiers complexes ne soit pas rempli par le client, ce qui entraine un manque de connaissance du client par CMA. Certaines transactions recommandées par CMA montrent aussi que l’horizon de placement dépasse ce que souhaite le client. D’autres portent aussi sur des investissements d’une part de patrimoine financier supérieure à ce que veut le client. Enfin, le risque réel des placements est parfois plus élevé que la tolérance exprimée par le client dans son questionnaire contrat.

A partir de ces constatations, l’AMF a notifié à CMA un grief le 25 janvier 2021. L’assureur a immédiatement accepté le principe d’un protocole d’accord (appelé composition administrative) pour éviter toute reconnaissance de culpabilité.

Dans l’accord publié par l’AMF, Crédit Mutuel Arkéa signale que son processus interne a évolué avec l’application, dès le 3 janvier 2018, de la Directive sur les Marchés d’Instruments Financiers (MIF) du 15 mai 2014. Autrement dit, CMA n’a pas attendu les retours de l’AMF pour renforcer son devoir de conseil. Effectivement, la formation des conseillers de l’assureur a été renforcée, les questionnaires permettant de mieux connaître les clients ont été adaptés.

Le protocole prévoit en conclusion que CMA devra justifier par écrit, dans les 6 mois après homologation, de la bonne mise en œuvre de ses engagements. L’AMF veut notamment s’assurer que les nouvelles procédures internes à Crédit Mutuel Arkéa permettent de mieux profiler les clients.

accord-de-composition-arkea

Ajouter aux articles favoris
1 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer

Covéa officialise l’arrivée de sa nouvelle directrice assurance vie

Le groupe Covéa vient d'annoncer l'arrivée de sa nouvelle directrice assurance vie. C'est Béatrice Savouré qui a pris ses fonctions le 1er septembre 2021. Elle intègre dans le même temps le Comité exécutif du groupe. Elle prend aussi la direction générale de MMA Vie. Mme Savouré rejoint MMA en 2001 après avoir débuté sa carrière chez CNP Assurances. Elle a évolué au sein du groupe Covéa avant de devenir directrice de Covéa Affinity en...

SMACL Assurances et MAIF s’allient dans une nouvelle société d’assurance

Par communiqué, les entreprises SMACL Assurances (groupe VYV) et MAIF annoncent la création de leur société d'assurance commune : SMACL Assurances SA. Cette société est dédiée aux collectivités territoriales. C'est le 24 septembre dernier que les mandataires mutualistes de SMACL Assurances ont approuvé la création de cette nouvelle entreprise. Cela permet, d'une part, à SMACL de bénéficier de l'expertise IARD de MAIF et, d'autre part, à MAIF de poursuivre sa diversification pour devenir le...
Lire plus

Solvabilité II : une nouvelle directive pour le prix d’une révision

La Commission européenne vient de dévoiler ses propositions de révision de la directive Solvabilité II. L'autorité européenne a plusieurs objectifs, dont celui de tenir compte des effets de la crise du coronavirus sur le marché de l'assurance. Cette révision ne vient pas seule et s'accompagne d'une nouvelle proposition de directive entièrement dédiée à la résolution en assurance. ...

La Mutuelle Familiale nomme son nouveau directeur général

Le nouveau directeur général et dirigeant effectif opérationnel de La Mutuelle Familiale vient d'être nommé. Il s'agit de Bernard Altariba qui provient de la CARAC. M. Altariba a déjà exercé pendant 18 ans dans le groupe Prévoir, notamment comme directeur du développement à l'international, avant d'être directeur des adhérents de la CARAC. ...