Covéa accueille sa nouvelle directrice juridique

Le groupe Covéa vient de nommer sa nouvelle directrice juridique qui vient tout droit de la FFA.

Il s’agit de Mariette Bormann qui exerçait les fonctions de directrice du pôle juridique, fiscal, distribution et conformité de la fédération. Désormais directrice juridique de Covéa, Mariette Bormann a notamment exercé chez Axa, Generali France ou encore Malakoff Médéric.

Ajouter aux articles favoris
0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer

Pertes d’exploitation : la main tendue d’Axa ne convainc pas les restaurateurs

Comme on pouvait s'y attendre, les 300 M€ mis sur la table par Axa pour les restaurateurs réclamant l'indemnisation de leurs pertes d'exploitation a du mal à passer. Ramenée aux 15 000 bénéficiaires concernés, la somme ne représenterait plus que 20 000 € par affaire. Un geste qui est loin (très loin) de satisfaire les professionnels déjà engagés sur le terrain judiciaire. ...

L’assurance revoit sa grille des salaires

Par le moyen d'un communiqué de presse, la fédération française de l'assurance (FFA) a fait savoir, hier, que la branche de l'assurance s'était entendue le 3 juin dernier sur un accord de révision de sa grille des salaires. La FFA d'une part et la CFDT, la CFE-CGC et l'UNSA d'autre part, se sont accordées sur des revalorisations différenciées selon les échelons de la grille....
Axa
Lire plus

Pertes d’exploitation : le pari à 300 millions d’Axa

Invité ce jeudi matin sur Europe 1, Thomas Buberl, le directeur général d'Axa, a affirmé qu'afin de mettre fin aux différends économiques, juridiques et moraux qui, sur la question de l'indemnisation des pertes d'exploitation, opposent son groupe à quelque 15 000 de ses clients restaurateurs, il allait mettre "300 millions [d'euros] sur la table". ...

Axa Suisse se penche sur l’assurance des animaux

La branche suisse d'Axa vient de signer une prise de participation dans une société d'assurance animalière. Le géant français entend assoir son activité dans ce domaine. L'accord a été signé en avril 2021 entre Axa Suisse et Epona. Il doit encore recevoir l'autorisation de...