Arrêté d’extension d’un accord dans la CCN de l’industrie de la chaussure

Le ministre du travail, du plein emploi etde l’insertion, a étendu par arrêté du 26 décembre 2022, publié le 29 décembre 2022, les dispositions de l’accord du 14 octobre 2022 relatif aux salaires minima conventionnels, conclu dans le cadre de la convention collective nationale de l’industrie de la chaussure et des articles chaussants actualisée du 7 mars 1990 (IDCC 1580). 

Les dispositions de l’accord sont désormais applicables à tous les employeurs et tous les salariés compris dans le champ d’application de ladite convention collective nationale. 

L’accord, qui ne présente pas de diagnostic des écarts de rémunération entre les femmes et les hommes et ne prévoit pas de mesures relatives aux conditions d’accès à l’emploi, à la formation et à la promotion professionnelle, aux conditions de travail et d’emploi et notamment celles des salariés à temps partiel tendant à assurer l’égalité professionnelle, est étendu sous réserve d’une part, de l’application des dispositions prévues à l’article L. 2241-1 du code du travail et, d’autre part, en l’absence d’un accord de méthode prévu à l’article L. 2241-5 du code du travail, de l’application des dispositions des articles L. 2241-11 et D. 2241-2 du code du travail.
L’article 2 et l’article 3, qui excluent les salariés en contrat par alternance du champ des rémunérations mensuelles minimales et des rémunérations annuelles garanties, sont étendus sous réserve du respect des articles L. 6325-9 et D. 6222-26 du code du travail.

Ajouter aux articles favoris
0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer

Salaires : dans la CCN 51, le patronat fait l’unanimité syndicale contre lui

En novembre dernier, dans le cadre de sa recommandation "relative à la valeur du point" dans la CCN 51, la chambre patronale, la FEHAP, avait convenu d'engager une négociation salariale en 2023. "La FEHAP s’engage à reprendre les discussions avec les organisations syndicales sur la question de la politique salariale dès le début d’année 2023, permettant de traiter de manière pérenne le sujet...

AG2R La Mondiale nomme un déontologue

Ce communiqué provient du site d'AG2R. À compter du 1er février 2023, le Général d’armée Benoît Puga, ancien Grand chancelier de la Légion d’honneur, exercera les fonctions de Déontologue du Groupe AG2R LA MONDIALE. Il sera rattaché directement au Directeur général, Bruno Angles. ...