Avis d’extension d’un avenant prévoyance dans la CCN agricole de la Bretagne

Le ministre de l’agriculture et de l’alimentation, envisage d’étendre, par avis publié le 22 juin 2021, les dispositions de l’avenant n° 3 du 23 novembre 2020 à l’accord régional du 8 juillet 2009 instituant une prévoyance complémentaire en agriculture pour les salariés non cadres, conclu dans le cadre de la convention collective de travail concernant les entreprises de travaux agricoles et ruraux de Bretagne (IDCC 8532).  

Les organisations professionnelles et toutes personnes intéressées ont 15 jours pour faire connaître leurs observations et avis au sujet de la généralisation envisagée.  

Ajouter aux articles favoris

Conformité CCN en santé

Pour vous aider à gérer la conformité CCN de vos offres "santé standard", profitez de notre outil en marque blanche gratuitement en 2023. L'outil vous permettra de savoir, en un clic, le niveau de votre offre compatible avec la CCN que vous aurez sélectionnée. L'outil en marque blanche est relié à la base de données CCN de Tripalio, juridiquement certifiée et mise à jour en temps réel. Il bénéficie de notre algorithme de comparaison qui détecte les non-conformités du contrat santé standard.
Demandez votre outil
0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer

Les modalités d’agrément des sociétés de téléconsultation sont définies

Un décret publié au Journal officiel vient définir les modalités d'agrément qui permettent aux médecins salariés des sociétés de téléconsultation de voir leurs téléconsultations remboursées par la sécurité sociale. Le décret précise notamment que dès lors qu'une téléconsultation est remboursée par l'assurance maladie, les sociétés de téléconsultation ne peuvent pas facturer aux patients d'autres prestations que la seule téléconsultation. Retrouvez le ...
répartition industrie pharmaceutique
Lire plus

Médicaments sans prescription : le juge européen fixe les critères pour interdire leur vente en ligne

La Cour de justice de l'Union européenne (CJUE) vient de rendre une décision importante dans le cadre de l'affaire dite Doctipharma. La Cour répond à des questions préjudicielles posées par la cour d'appel de Paris dans une affaire qui dure depuis 2016. Elle fixe ainsi les critères qui permettront à la justice française d'apprécier, ou non, la légalité de l'activité de vente en ligne de médicaments non soumis à prescription médicale. ...