Arrêté d’extension d’un avenant à un accord à la CCN du commerce de détail non spécialisé

La ministre du travail, de l’emploi et de l’insertion, a étendu par arrêté du 4 février 2022, publié le 11 février 2022 les dispositions de l’avenant n° 4 du 12 juillet 2021 (vendeur-conseil en épicerie) à l’accord du 12 juillet 2021 relatif aux certificats de qualification professionnelle (CQP), conclu dans le cadre de la convention collective nationale du commerce de détail non spécialisé (IDCC 1505).

Les dispositions de l’avenant sont désormais applicables à tous les employeurs et tous les salariés compris dans le champ d’application de ladite convention collective nationale, sous les réserves suivantes :

Ajouter aux articles favoris
0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pourriez aussi aimer

La santé mentale des cadres est toujours dégradée

Ce communiqué provient du site du syndicat de salariés CFE-CGC. Après deux ans de pandémie de Covid et dans un contexte économique difficile, 1 cadre sur 4 estime que sa santé mentale s’est dégradée durant la période, d’après une étude de l’Apec. Porté par la CFE-CGC depuis toujours, ...
Lire plus

La liste des accords santé CCN à jour des données officielles est dans notre dossier annuel

Pour tenir compte de la publication des nouvelles données CCN par le ministère du travail, nous mettons à jour trois annexes indispensables de notre dossier annuel dédié à la protection sociale complémentaire collective. Vous pouvez ainsi profiter de la liste complète des accords santé dans les CCN avec les données démographiques les plus récentes. Pour nos lecteurs qui n'auraient pas encore découvert notre dossier, voici le sommaire complet du...

Risque cyber : les exigences renouvelées des autorités européenne et française

L'autorité européenne des assurances (EIOPA) a publié une position sur laquelle l'autorité française de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) a récemment rebondi (voir communiqué en fin d'article). A cette occasion, les 2 autorités enjoignent les assureurs à prendre rapidement des mesures en matière de cybersécurité. Ainsi, l'EIOPA souligne que les assureurs n'ont pas encore pris en compte toute l'étendue de leur couverture implicite du risque cyber. Autrement dit, alors que ce risque...