Arrêté d’extension du 23 janvier 2015 d’un avenant à l’accord collectif régional du 24 septembre 2009 des salariés non cadres des exploitations de pépinières et d’horticulture (Midi-Pyrénées)

Le ministre de l’agriculture, de l’agroalimentaire et de la forêt a étendu, par arrêté du 23 janvier 2015, les dispositions de l’avenant n°1 du 12 juin 2014 à l’accord collectif régional du 24 septembre 2009 (page 70 du document) sur l’obligation résultant de l’article L. 1226-1 du code du travail (complémentaire santé) des salariés non cadres des exploitations depépinières et d’horticulture de la région Midi-Pyrénées (IDCC 8734).  

Cet avenant réduit la condition d’ancienneté et met à jour les taux de cotisations afin de rétablir l’équilibre du régime. 

L’avenant est désormais applicable à tous les employeurs et tous les salariés compris dans le champ d’application professionnel et territorial dudit accord. 

Ajouter aux articles favoris

Conformité CCN en santé

Pour vous aider à gérer la conformité CCN de vos offres "santé standard", profitez de notre outil en marque blanche gratuitement en 2023. L'outil vous permettra de savoir, en un clic, le niveau de votre offre compatible avec la CCN que vous aurez sélectionnée. L'outil en marque blanche est relié à la base de données CCN de Tripalio, juridiquement certifiée et mise à jour en temps réel. Il bénéficie de notre algorithme de comparaison qui détecte les non-conformités du contrat santé standard.
Demandez votre outil
0 Shares:
Vous pourriez aussi aimer

Avis d’extension d’un avenant dans la CCN des transports routiers de La Réunion

La ministre du travail, de la santé et des solidarités, envisage d’étendre, par avis publié le 23 février 2024, les dispositions de l’accord du 15 novembre 2021 relatif à la garantie de l'emploi et poursuite des relations de travail en cas de changement de prestataire dans le transport public routier de voyageurs à La Réunion, conclu dans le cadre de la convention collective nationale des...
Lire plus

Petites pensions de retraite : une négociation AGIRC-ARRCO qui piétine

A l'automne dernier, si le gouvernement a renoncé à opérer, dans le cadre de l’examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2024, une ponction substantielle sur les comptes de l’AGIRC-ARRCO afin de participer au financement de la dernière réforme des retraites qu’il a menée, il n’a toutefois pas renoncé au principe d’une telle mobilisation du régime complémentaire des salariés du privé au secours du régime général. ...