L’ex-PDG d’Assu 2000/Vilavi accusé de viols sur mineurs et traite d’êtres humains mineurs

L’affaire fait beaucoup parler d’elle un peu partout depuis hier : Jacques Bouthier, l’ex-PDG de l’important courtier Vilavi, ex-Assu 2000 – “ex” car l’AFP annonce ce matin qu’il a démissionné de ses mandats dans le groupe – a été mis en examen et placé en détention provisoire dans le cadre d’une bien sordide affaire de mœurs.

D’après les éléments d’information qui circulent ici ou là, l’ex-PDG d’Assu 2000 aurait entretenu des relations sexuelles avec une première jeune fille mineure, qu’il aurait tenue à sa disposition dans un appartement durant cinq ans, avant de la remplacer, alors qu’elle avait 22 ans, par une seconde jeune fille bien plus jeune, âgée de 14 ans. La première jeune fille aurait fourni aux enquêteurs une vidéo de Jacques Bouthier et de la seconde jeune fille, dans un lit.

Cette vidéo est d’ailleurs au cœur de l’autre versant de l’affaire. Sans doute mis au courant de son existence, l’ex-PDG d’Assu 2000 aurait tenté de mettre la main dessus et de se débarrasser quelque peu de la première jeune fille, en la renvoyant au Maghreb, dont elle est originaire. Pour ce faire, il aurait monté une équipe composée, notamment, de sa propre femme, de deux ou trois – les chiffres divergent selon les sources – salariés du groupe Assu 2000 et de plusieurs agents de sécurité dont un ancien membre du GIGN.

De fait, Jacques Bouthier se trouve accusé de “traite des êtres humains à l’égard de mineur et tentative, viols sur mineurs de plus de 15 ans, recours à la prostitution d’un mineur, agressions sexuelles sur mineur de moins de 15 ans, association de malfaiteurs en vue de commettre le crime d’enlèvement et séquestration en bande organisée et détention d’images pédopornographiques”. D’après Franceinfo, il aurait nié les faits qui lui sont reprochés lors de sa garde à vue, déplorant être victime d’un “piège”.

Ajouter aux articles favoris
0 Shares:
commentaires
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pourriez aussi aimer
Lire plus

Le Ctip dresse son bilan 2021 et tente de remettre la prévention au centre de l’attention

Le centre technique des institutions de prévoyance (Ctip) vient de publier son rapport annuel dédié à l'année 2021, quelques semaines après la conférence de presse organisée sur le sujet. L'activité y a été bien chargée avec, entre autres, la bataille relative à la taxe covid, le projet de Grande Sécu, ou le suivi de la réforme du Rac0. Le rapport permet de constater que les institutions de prévoyance (IP) se portent...

Assurance vie : l’année 2022 continue sur sa lancée

Comme le mois précédent, les résultats de l'assurance vie pour les 5 premiers mois de l'année 2022 sont au plus haut depuis 10 ans avec 65,6 Md€ de cotisations récoltées et 53,2 Md€ versés pour une collecte nette de 12,4 Md€. En mai 2022, les cotisations d'assurance vie atteignent 11,8 Md€ (soit 200 M€ de plus qu'un an auparavant). En euros, les...

Un nouveau directeur assurances dommages et responsabilité chez France Assureurs

France Assureurs (ex-FFA) annonce l'arrivée de Christophe Delcamp en tant que directeur assurances dommages et responsabilité. Il quitte ainsi ses fonctions de directeur adjoint des assurances dommages de France Assureurs qu'il occupait depuis 2012. Christophe Delcamp prend ses fonctions dès le 1er juillet 2022. Il succède à Catherine Traca qui part en retraite. M. Delcamp a notamment travaillé à l'Union des assurances de Paris puis chez Axa. Il a notamment évolué comme responsable dommages aux...

Pôle commun Assurance Banque Epargne : un nouveau coordonnateur est nommé

L'AMF et l'ACPR viennent 'annoncer l'arrivée de Grégoire Vuarlot comme nouveau coordonnateur du Pôle commun aux deux autorités. Cette nomination prend effet le 1er juillet 2022 et se terminera le 30 juin 2024. Grégoire Vuarlot est également directeur du contrôle des pratiques commerciales de l'ACPR depuis 2021. Il succède à Claire Castanet, directrice des relations avec les épargnants et de leur protection à l'AMF. Grégoire Vuarlot a...

Crédit Mutuel Arkéa va fermer l’une de ses fintech

L'information est dévoilée par nos confrères des Echos : Crédit Mutuel Arkéa va fermer sa fintech Pumpkin. Cette société dédiée au développement de solutions de paiements entre particuliers avait été rachetée par Crédit Mutuel Arkéa en 2017. Seulement, les objectifs fixés ne semblent pas avoir été atteints et cette...

L’Etat exige bel et bien une nouvelle contribution des assureurs

La rencontre de Bruno Le Maire avec les professionnels de l'assurance s'est déroulée comme prévu jeudi 23 juin après-midi au ministère de l'Economie et des Finances. Comme nous l'annoncions en début de semaine, l'Etat demande aux assureurs une contribution pour favoriser le pouvoir d'achat des français. Cette contribution prend, pour le moment, la forme de plusieurs propositions pratiques. La profession souhaite éviter de...