Le Rac0 en auditif confirme sa bonne mise en orbite

A l’occasion du suivi de la réforme du Rac0 (ou 100% santé), le Ministre de la santé Olivier Véran se rend aujourd’hui dans un centre d’audioprothèses parisien. L’objectif : communiqué sur la réussite du dispositif.

Il est clair que la vente de prothèses auditives (de tous types) a dépassé les attentes depuis le début de l’année 2021. Avec l’application du Rac0 et la commercialisation de prothèses sans aucun reste à charge pour les patients, le nombre de prothèses écoulées en 1 semestre aurait bondit de 85% par rapport à la même période en 2019 (avant la crise du coronavirus). Si les chiffres annoncés par le Ministère ne sont pas totalement les mêmes que ceux qui avaient été communiqués par le syndicat des audioprothésistes (Sda) il y a 2 semaines, la tendance est similaire.

En effet, les annonces du gouvernement sont un peu plus triomphales. Quand il annonce une hausse de 85% d’audioprothèses vendues, le SdA affiche plutôt une hausse de 76,44%. Cela n’enlève rien à la réussite du dispositif.

Dans le même temps, le Ministère se dit rassuré que les prix des prothèses auditives non-Rac0 ne se soient pas envolés. Au contraire, ces prix semblent stagner, voire baisser : le prix moyen d’une prothèse sur le marché libre serait passé de 1 480 € en 2020 à 1 290 € en 2021.

Revers de la médaille pour l’assurance maladie : la dépense remboursable a augmenté de 144% par rapport à 2019. Le coût à la charge de la sécurité sociale est supérieur de 100 M€ à ce qui avait été prévu : il atteint 270 M€. Cela peut notamment s’expliquer par le fait que certains appareils de base, qui font partie de l’offre Rac0, aient vu leurs prix augmenter. En effet, certains appareils qui étaient parfois vendus moins chers avant la réforme, leurs prix ont été relevés pour atteindre le plafond Rac0 fixé à 950 € par la loi.

Ajouter aux articles favoris
0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer

April nomme son nouveau directeur général ASP

La direction d'April vient d'annoncer l'arrivée de Philippe Arnaud à la direction générale d'April Santé Prévoyance. M. Arnaud quitte donc son poste de Directeur de la stratégie du groupe April. Il remplace ainsi Catherine Charrier-Leflaive, précédente directrice générale d'ASP. Dans le même temps, Ludovic Cohen, Directeur des marchés, devient Directeur général adjoint d'ASP. Ces évolutions seront appliquées le 1er novembre...

Le sujet “captives d’assurance” évacué du PLF 2022

La députée LREM Valéria Faure-Muntian, à l'origine d'un amendement pour favoriser le développement des captives d'assurance et de réassurance en France, a finalement décidé de retirer son texte. L'amendement était supposé faire revenir les captives en France plutôt que de les voir s'exiler à l'étranger pour trouver un cadre fiscal...
Lire plus

Maif affiche des tarifs en partie gelés pour 2022

Le conseil d'administration de MAIF vient de communiquer sur l'évolution de ses tarifs pour l'année 2022. Les activités concernées sont principalement l'auto et l'habitation, cœur de cible de l'assureur mutualiste. On remarque que la complémentaire santé brille par son absence. ...