La Mutualité française compte 10 millions de bénéficiaires du Rac0

Ce communiqué provient du site de la Mutualité française.

La réforme du « 100 % Santé » vise à améliorer l’accès aux soins en supprimant les barrières financières dans le domaine de l’optique, de l’audiologie et des soins dentaires. Instauré en 2019, ce dispositif permet l’accès à des équipements de qualité dont le financement est aujourd’hui pris en charge à 100 % par l’assurance maladie et les organismes complémentaires.

Alors qu’en septembre 2018, aucun équipement auditif n’était délivré sans reste à charge, en 2021, 39 % des équipements délivrés aux ménages sont issus du panier sans reste à charge. Ainsi, 456 243 personnes ont bénéficié d’audioprothèses relevant du 100 % Santé en 2021.

Dans le domaine des soins dentaires, alors que les prévisions visaient 45 % de prothèses sans reste à charge relevant du 100% santé en 2022, l’objectif est déjà dépassé avec 56,6 % des prothèses dentaires délivrées dans ce cadre. En 2021, plus de 8 000 000 de prothèses dentaires (couronnes, dentiers, bridges) ont ainsi été délivrées sans reste à charge grâce à cette réforme. 6,3 millions de patients ont bénéficié d’un remboursement de soins prothétiques au titre du 100 % Santé depuis la mise en œuvre de la réforme.

Néanmoins, des marges de progression subsistent. Dans le domaine de l’optique, en tenant compte des patients bénéficiaires de la CSS, seuls 16,9 % des patients ont au moins un équipement à reste à charge nul en 2021 alors que l’objectif cible est de 20 % pour 2022. Plus globalement, les taux de progression de l’offre 100 % Santé au sein de la consommation totale affichent des disparités territoriales. A titre d’illustration, dans l’Aube le taux de pénétration des audioprothèses relevant du 100 % Santé s’élève à 26,5 %, alors qu’il est de 52,1 % en Seine-Saint-Denis

Ajouter aux articles favoris
0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pourriez aussi aimer

MACSF remanie son comité exécutif

Ce communiqué a été diffusé par le groupe MACSF. A la suite du départ à la retraite du directeur des systèmes d’information et du directeur des ressources humaines, la MACSF a procédé à plusieurs nominations au sein de son comité exécutif. ...

Un nouveau représentant CPME rejoint la sous-commission protection sociale complémentaire de la CNNCEFP (ex-Comarep)

La sous-commission de la protection sociale complémentaire de la Commission nationale de la négociation collective, de l'emploi et de la formation professionnelle (CNNCEFP) accueille un nouveau représentant des employeurs, sur proposition de la CPME. C'est Charlotte Walsh de Serrant qui rejoint cette sous-commission à la place de Manon Ledez. Rappelons que cette sous-commission prend la suite de la Comarep, notamment pour examiner les accords collectifs dédiés à la protection sociale complémentaire...