La FMF veut en finir avec la taxation des complémentaires santé mutualistes

La fédération des mutuelles de France (FMF) a récemment engagé une campagne de communication dans le cadre de laquelle elle revendique la fin de la taxation des complémentaires santé mutualistes.

Intitulée “pas de taxe sur ma santé”, cette campagne dénonce d’abord le niveau de la taxation des contrats de complémentaire santé. S’élevant “à 14,1% ou à 21,1% du montant de la cotisation”, les taxes sur les complémentaires “prélèvent injustement presque 2 mois par an (et 2 mois et demi dans certains cas)” de cotisations des assurés. Ceci représente un niveau supérieur aux taxes sur les hamburgers ou sur les “produits de luxe”. Quoi qu’il en soit, ces taxes privent les assurés d’une quantité importante de prestations, déplore la FMF.

Du point de vue de la FMF, il apparaît, certes, que ce sont les cotisations pesant sur les organismes mutualistes qui sont les plus problématiques. Elle les considère en effet d’autant plus “injustes” qu’elles “frappent de la même façon des acteurs à but non lucratif et des organismes rémunérant des actionnaires”.

Partant de cette argumentation, la FMF demande de “supprimer les taxes sur les cotisations mutualistes”. Elle invite ses adhérents, ainsi que, plus généralement, les assurés sociaux, à s’adresser aux parlementaires représentant leur territoire, afin qu’ils “examine[nt] avec attention le problème” concerné.

Si, sur le fond, la démarche de la FMF ne manque pas d’intérêt – bien au contraire – elle appelle toutefois deux remarques. On s’interrogera d’une part sur le calendrier qu’elle a retenu, alors que l’examen parlementaire du PLFSS 2023 n’en est plus vraiment à ses débuts. D’autre part, on posera la question de la pertinence, aussi bien juridique que politique, d’un traitement différencié des différentes familles d’assureurs santé.

Ajouter aux articles favoris

Conformité CCN en santé

Pour vous aider à gérer la conformité CCN de vos offres "santé standard", profitez de notre outil en marque blanche gratuitement en 2023. L'outil vous permettra de savoir, en un clic, le niveau de votre offre compatible avec la CCN que vous aurez sélectionnée. L'outil en marque blanche est relié à la base de données CCN de Tripalio, juridiquement certifiée et mise à jour en temps réel. Il bénéficie de notre algorithme de comparaison qui détecte les non-conformités du contrat santé standard.
Demandez votre outil
1 Shares:
commentaire
  1. La campagne actuelle est dans le prolongement des demandes antérieures, au PLFSS 2023 et aux PLFSS des années précédentes. Sur la santé, une campagne des années 80 s’intitulait: “mon corps n’est pas une bagnole”. Des Présidents de la République (Hollande, Macron) sont venus dire, lors de Congrès de la FNMF, qu’ils demanderaient la suppression des taxes sur la santé, rendant du pouvoir d’achat aux assurés. La réalité économique présente deux catégories: des organismes privés à but lucratif et des organismes privés à but non lucratif. Laissons la justice trancher de la pertinence d’une taxation différenciée. Pourquoi le gouvernement refuse une taxation des super profits des banques et des compagnies pétrolières alors qu’il n’hésite pas taxer les résultats excédentaires des complémentaires?

    Répondre moderated
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer
Lire plus

Les garanties santé dynamiques de la nouvelle CCN de l’évènementiel

La toute jeune convention collective nationale (CCN) unifiée des entreprises au service de la création et de l'évènement améliore significativement les garanties santé au bénéfice des salariés. Toujours identifiée sous l'IDCC 2717, cette convention rassemble également les entreprises couvertes initialement par les CCN relevant des IDCC ...
habillement et mercerie
Lire plus

Frais de santé : le commerce de gros de l’habillement, mercerie et jouet rehausse ses cotisations

Il y a quelques jours, nous faisions état de la parution d'un avis d'extension d'un avenant frais de santé récemment signé dans la CCN du commerces de gros de l'habillement, mercerie, chaussure et jouet. Comme nos lecteurs pourront le constater en prenant connaissance de cet avenant, reproduit en fin d'article, il porte sur une hausse des cotisations au régime conventionnel...

Les Affaires Sociales veulent étudier le rapport des retraités à la CSS

Le ministère du Travail, de la Santé et des Solidarités, ainsi que le ministère des Sports et des Jeux Olympiques et Paralympiques viennent de lancer un appel d'offres portant sur la réalisation d'une étude relative au rapport que les retraités à faibles ressources entretiennent avec la complémentaire santé solidaire (CSS). L'appel d'offres est disponible sur le portail internet des marchés publics et les réponses sont attendues avant le 10 septembre prochain. Plus de détails : ...