La convention nationale pharmaceutique signée par la FSPF

Ce communiqué a été diffusé par la FSPF.

Au cours d’un mouvement de grève inédit depuis dix ans et de multiples séances de négociations, les pharmaciens ont réussi à se faire entendre des pouvoirs publics.

Les dernières propositions de l’Assurance maladie comprennent des revalorisations d’honoraires qui permettront de sécuriser l’activité des entreprises officinales et assureront l’indispensable soutien aux officines de proximité. La CNAM et le ministère de la Santé ont ainsi abattu leurs dernières cartes et assuré aux deux syndicats représentatifs qu’elles constituaient d’ultimes propositions, à prendre ou à laisser.

Considérant ces évolutions positives, la FSPF, réunie en Assemblée générale extraordinaire ce vendredi 7 juin, a choisi, en responsabilité et à une forte majorité, de signer l’avenant économique à la convention nationale pharmaceutique. Elle salue, par cet accord, la reconnaissance par l’Etat du rôle indispensable du pharmacien et du réseau officinal dans l’accès aux soins de proximité.

S’engageant sur une trajectoire économique jusqu’en 2027, l’Assurance maladie a consenti un investissement, pour la première fois pluriannuel, dans le réseau officinal. Cet investissement se traduira par des revalorisations intervenant, pour certaines, dès cette année et l’année prochaine, notamment une augmentation des honoraires de dispensation, des honoraires de garde et de l’astreinte, ainsi que par une subvention, pouvant atteindre 20 000 €, aux pharmacies en difficulté.

L’avenant conventionnel prévoit également un rendez-vous de négociation avec la CNAM, mi 2026, assorti d’une garantie de maintien des ressources du réseau officinal. La FSPF plaide pour des négociations annuelles avec l’Assurance maladie afin de maintenir une dynamique en faveur des entreprises officinales.

Pour autant, l’avenir de l’officine n’est pas garanti.

Comme elle s’y était engagée auprès de ses adhérents et de la profession, la FSPF dirigera son action vers l’Etat afin d’obtenir un soutien de long terme. A cet égard, la FSPF salue l’engagement de Frédéric VALLETOUX, ministre délégué chargé de la Santé et de la Prévention, dans un courrier adressé ce jour à la FSPF et à l’USPO, de publier prochainement un arrêté d’égalisation de la marge réglementée entre les médicaments biosimilaires et hybrides par rapport à leurs spécialités de référence et d’instruire un cadre réglementaire applicable aux remises afin de favoriser le développement de la substitution de ces médicaments.

Ajouter aux articles favoris

Conformité CCN en santé

Pour vous aider à gérer la conformité CCN de vos offres "santé standard", profitez de notre outil en marque blanche gratuitement en 2023. L'outil vous permettra de savoir, en un clic, le niveau de votre offre compatible avec la CCN que vous aurez sélectionnée. L'outil en marque blanche est relié à la base de données CCN de Tripalio, juridiquement certifiée et mise à jour en temps réel. Il bénéficie de notre algorithme de comparaison qui détecte les non-conformités du contrat santé standard.
Demandez votre outil
0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer

Assurance vie : un décret pose les conditions de valorisation et de rachat des unités de compte

Un décret tout juste paru au Journal officiel revoit les conditions de valorisation et de rachat des unités de comptes. Ce texte s'appliquera le 24 octobre 2024. Il permet aux mutuelles, institutions de prévoyance et entreprises d'assurance d'avoir recours à la valeur estimative des sous-jacents des unités de compte, d'une part, et de définir les conditions dans lesquelles elles mobilisent la valeur estimative, d'autre part. Le décret offre aussi à ces structures la...