A la CFDT, Laurent Berger réélu mais chahuté sur les retraites

Pour la CFDT, réunie à Lyon pour son 50ème congrès confédéral, la journée d’hier a été une journée importante.

Elle a d’une part été marquée par la reconduction de Laurent Berger à la tête de la première confédération syndicale de salariés. Il a en effet été réélu membre du bureau national par près de 97 % des congressistes, avant que les 42 membres du bureau national l’élisent ensuite, à l’unanimité, comme secrétaire général. Rappelons que Laurent Berger a déjà fait savoir qu’il quitterait son mandat avant sa fin théorique.

Elle a d’autre part, d’après le Monde, été l’occasion pour les militants cédétistes de chahuter quelque peu leur équipe dirigeante, sur le sujet des retraites. Alors que cette dernière avait proposé au congrès de voter une résolution sur les retraites pouvant potentiellement engager la CFDT à accepter une hausse de la durée de cotisation, le congrès n’a pas entendu l’affaire de cette oreille, adoptant à 67 % un texte alternatif fermant la porte à une telle orientation. Tandis que Laurent Berger déplorait ainsi un sérieux camouflet, le Président de la République, pour sa part, ne pouvait que constater que sa barque sur la réforme des retraites promettait décidément d’être difficile à mener.

Ajouter aux articles favoris
0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pourriez aussi aimer

MACSF remanie son comité exécutif

Ce communiqué a été diffusé par le groupe MACSF. A la suite du départ à la retraite du directeur des systèmes d’information et du directeur des ressources humaines, la MACSF a procédé à plusieurs nominations au sein de son comité exécutif. ...

Un nouveau représentant CPME rejoint la sous-commission protection sociale complémentaire de la CNNCEFP (ex-Comarep)

La sous-commission de la protection sociale complémentaire de la Commission nationale de la négociation collective, de l'emploi et de la formation professionnelle (CNNCEFP) accueille un nouveau représentant des employeurs, sur proposition de la CPME. C'est Charlotte Walsh de Serrant qui rejoint cette sous-commission à la place de Manon Ledez. Rappelons que cette sous-commission prend la suite de la Comarep, notamment pour examiner les accords collectifs dédiés à la protection sociale complémentaire...