Séance sans surprise prévisible sur les retraites complémentaires

Une nouvelle séance de négociation doit avoir lieu au MEDEF demain. Ce devrait être une séance sans surprise majeure. 

Les positions du MEDEF sont connues

L’ensemble des positions du MEDEF, conformes pour l’essentiel au rapport de la Cour des Comptes de décembre 2014, est déjà connu: le projet de texte, piloté par Claude Tendil, a fait l’objet d’un envoi la semaine dernière aux partenaires sociaux. La logique patronale repose sur les grands piliers identifiés depuis plusieurs semaines: une décote pour les départs avant 67 ans, y compris sur les pensions de réversion, une dégradation du taux de remplacement par un gel des retraites et une fusion de l’AGIRC et de l’ARRCO. Ces mesures sont susceptibles de redresser à court terme la situation financière du régime. 

La négociation en cours devrait s’achever en mai ou en juin. 

La CGT et la CFE-CGC devraient être les plus réticents à signer

Selon toute vraisemblance, le MEDEF devrait pouvoir compter sur la signature de la CFDT et de la CFTC, probablement rejointes par FO. Le soutien de ce troisième syndicat supposera probablement que la MEDEF lâche un peu de lest sur l’augmentation des cotisations. 

En revanche, la CGT ne devrait pas souscrire à un accord qui retarderait l’âge de départ à la retraite, et la CFE-CGC devrait s’opposer à la fusion de l’AGIRC et de l’ARRCO. 

La communication du MEDEF toujours en cause

Si la négociation sur les retraites complémentaires est pilotée de façon maîtrisée par Claude Tendil, les prises de position de Pierre Gattaz perturbent toujours ses interlocuteurs. Après la démission collective du comité des mandats médiatisée il y a quelques semaines, liée à la modification des statuts, le MEDEF est l’objet d’une nouvelles critiques. Pierre Gattaz a en effet pris la décision de ne pas transmettre aux partenaires sociaux les simulations promises sur la réforme des “droits rechargeables” de l’allocation chômage. Les simulations résultaient pourtant d’une proposition du MEDEF. Dans la foulée, le MEDEF a annulé la réunion de négociation prévue avec les partenaires sociaux. 

Ajouter aux articles favoris
0 Shares:
Vous pourriez aussi aimer

Salaires : après un mouvement social, + 5,8 % dans le champagne

Dans le champagne - activité viticole désormais couverte par la CCN des vins, cidres, jus de fruits, sirops, spiritueux et liqueurs de France - comme dans les autres branches d'activité, l'enjeu des salaires est l'enjeu social du moment. Dans ce secteur, il a même nourri, ces dernières semaines, un mouvement social qui a perturbé le bon fonctionnement de plusieurs maisons. C'était, dans une telle...

L’ACPR publie 2 décisions relatives aux contributions au fonds de résolution national

Le collège de résolution de l'ACPR vient de publier 2 décisions concernant la mise en œuvre du calcul des contributions au dispositif national de financement de la résolution (fonds de résolution national - FRN). La première édicte les règles de calcul des contributions à partir de 2023 pour tous les établissements assujettis prévus à son article 1. La décision complète est...

La FMF veut en finir avec la taxation des complémentaires santé mutualistes

La fédération des mutuelles de France (FMF) a récemment engagé une campagne de communication dans le cadre de laquelle elle revendique la fin de la taxation des complémentaires santé mutualistes. Intitulée "pas de taxe sur ma santé", cette campagne dénonce d'abord le niveau de la taxation des contrats de complémentaire santé. S'élevant "à 14,1% ou à 21,1% du montant de la cotisation", les taxes sur les complémentaires "prélèvent injustement presque 2 mois par an (et 2 mois et demi dans...