Prévention : Malakoff Humanis lance Mon Bilan Cardio

Ce communiqué a été diffusé par Malakoff Humanis.

À l’heure où le gouvernement entend faire de la prévention un pilier de la politique de santé, Malakoff Humanis, acteur majeur de la protection sociale, lance Mon Bilan Cardio, un entretien de prévention digital et physique sur les maladies cardiovasculaires. Ce parcours de prévention s’inscrit dans la stratégie de Malakoff Humanis qui souhaite devenir un compagnon santé de ses assurés en les accompagnant à travers une approche personnalisée dans leur parcours de santé.

« L’offre de soins est face à des enjeux de coordination des acteurs et d’intégration de nouvelles technologies. Mon Bilan Cardio illustre la volonté de Malakoff Humanis de développer des solutions personnalisées pour un accompagnement global de ses assurés dans leurs parcours de santé. Cette transformation, déjà engagée au sein du Groupe, vise à établir un lien étroit entre la prévention et les soins pour une meilleure prise en charge. », déclare Laurent Borella, Directeur Santé de Malakoff Humanis.

Un accompagnement personnalisé dans le parcours de prévention santé

Les maladies cardiovasculaires sont aujourd’hui la deuxième cause de mortalité en France après les cancers, et la première chez les femmes. Malgré la prévention et les progrès thérapeutiques, ces pathologies sont à l’origine de 140 000 décès par an[1]. Elles concernent tout le monde, à tout âge, ce que beaucoup ignorent encore.Mon Bilan Cardio permet de détecter et d’analyser les facteurs de risques cardiovasculaires et d’identifier les comportements susceptibles d’impacter ces risques ; alimentation, activité physique, sommeil, stress, sédentarité, IMC, consommation d’alcool ou de tabac.

Ce dispositif comprend trois étapes :

  • Une évaluation des risques réalisée en ligne à partir d’un espace sécurisé créé par l’assuré ;
  • Un entretien de prévention avec prises de mesures, réalisé par un professionnel de santé – un pharmacien ou un médecin en téléconsultation – visant à approfondir l’évaluation initiale, et à informer et sensibiliser l’assuré sur ses facteurs de risques ;
  • Une restitution personnalisée des résultats complétée, le cas échéant, d’une orientation de l’assuré vers son médecin traitant qui assurera le suivi dans le cadre de son exercice médical habituel.

Ce nouveau parcours de prévention, simple et confidentiel,a été construit sur la base de travaux prenant en compte les recommandations médicales internationales et françaises, en particulier celles de la Haute Autorité de Santé. Il fait appel au meilleur des nouvelles technologies, et les algorithmes d’évaluation des risques, ainsi que les contenus et les restitutions, ont été conçus et validés avec un Comité Scientifique composé d’experts[2]. Le bilan et les données associées sont conservés dans un espace sécurisé (HADS, authentification forte) auquel seul l’utilisateur a accès.

Une collaboration Malakoff Humanis, Giphar, Livi pour un dispositif accessible partout en France

Pour déployer ce dispositif digital et humain intégrant l’intervention d’un professionnel de santé, Malakoff Humanis s’est associé à Giphar, groupement de pharmaciens indépendants particulièrement investi dans la mise en œuvre d’actions de prévention, et à Livi, l’un des acteurs majeurs de téléconsultation.

Le relais du réseau de pharmacies et l’accès au dispositif via la téléconsultation permet de couvrir l’ensemble du territoire et d’optimiser l’impact du service. Intégrer la téléconsultation au dispositif donne en outre la possibilité de toucher les publics plus jeunes, davantage sensibles à ce format. À l’issue de l’entretien de prévention, le professionnel de santé peut, s’il le juge utile, orienter l’assuré vers son médecin traitant.

Ce dispositif, actuellement en phase pilote, sera proposé à terme aux assurés de Malakoff Humanis tous les deux ans pour un suivi d’évolution sur la période.

” Nous nous réjouissons du lancement de ce dispositif, il montre l’implication de notre profession et des pharmaciens en général dans la prévention Santé et s’inscrit dans les projets gouvernementaux », déclare Pierre-Xavier FRANK, Directeur des Affaires Pharmaceutiques et Pharmacien Responsable de Giphar.

“Nous sommes ravis de mutualiser nos différentes expertises pour créer de nouveaux modèles de prises en charge et de prévention et faciliter ainsi l’accès aux soins aux patients qui en ont besoin.” souligne Jonathan Ardouin, Directeur Général France de Livi.

  1. Fédération Française de Cardiologie
  2. Docteur Martine DUCLOS, Service de Médecine du Sport et des Explorations Fonctionnelles, CHU de Clermont-Ferrand – Docteur Marc HARBOUN, Directeur Médical, Hôpital de la Porte Verte Versailles – Professeur François CARRE, Cardiologue et médecin du sport, Service des explorations fonctionnelles et de médecine du sport, Hôpital Pontchaillou, CHU de Rennes
Ajouter aux articles favoris
0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer

Retraites : les principales mesures de la réforme annoncées courant décembre

S'exprimant hier, à la sortie du Conseil des ministres, au sujet de la réforme des retraites qui doit être menée par le gouvernement dans les prochaines semaines, Olivier Véran, son porte-parole, a apporté quelques précisions quant à l'agenda de la réforme. Il a, en l'occurrence, annoncé que les principales mesures de la réforme devraient être annoncées courant décembre - soit : très prochainement. "Il y aura des annonces bientôt puisque d'ici la fin de la deuxième semaine de décembre il...

Avis d’extension d’un accord à la métallurgie de la région dunkerquoise

Le ministre du travail, du plein emploi et de l’insertion envisage d’étendre, par avis publié le 30 novembre 2022, les dispositions de l’accord du 25 octobre 2022 relatif aux rémunérations minimales hiérarchiques (R.M.H.) et aux salaires effectifs garantis annuels (S.E.G.A.), conclu dans le cadre de la convention collective nationale de la métallurgie de la région dunkerquoise (...

Avis d’extension d’un avenant à la métallurgie du Var

Le ministre du travail, du plein emploi et de l'insertion, envisage d’étendre, par avis publié le 30 novembre 2022, les dispositions de l’avenant du 26 septembre 2022 relatif aux salaires, conclu dans le cadre de la convention collective des industries métallurgiques et connexes du département du Var (IDCC 965).  Les organisations...

Avis d’extension d’un accord dans la métallurgie du Rhône

Le ministre du travail, du plein emploi et de l'insertion envisage d’étendre, par avis publié le 30 novembre 2022, les dispositions de l’accord du 11 mai 2022 relatif aux rémunérations annuelles garanties et rémunérations minimales hiérarchiques conclu dans le cadre de la convention collective des mensuels des industries métallurgiques du Rhône (IDCC 878).  ...