Manœuvres dans le syndicalisme patronal de l’automobile (suite)

Nous évoquions il y a peu les reconfigurations qui ont lieu au sein du syndicalisme patronal des services de l’automobile, en vue de la mesure de la représentativité des organisations patronales prévue en 2016-2017. Actuellement, c’est le milieu du pneu qui connaît quelques évolutions. 

Le Syndicat des Professionnels du Pneu (SPP), principal syndicat de la profession, devrait renforcer ses positions dans le secteur. Il apparaît comme étant le seul capable de fédérer autour de lui des organisations plus petites. Ce renforcement sectoriel n’est pas sans conséquence au niveau de l’interprofession des services de l’automobile. 

Dans le combat que se livrent la FEDA et le CNPA dans le domaine de l’après-vente automobile – et le pneu est un enjeu central de l’après-vente – la FEDA peut compter sur le SPP. En effet, bien qu’il ne soit pas question d’une fusion de la FEDA et du SPP, les deux syndicats patronaux ont décidé de se rapprocher et de mettre en commun certains moyens – afin, notamment, d’embaucher des permanents. 

Ajouter aux articles favoris
0 Shares:
Vous pourriez aussi aimer
Lire plus

Curiosité : ces 2 accords santé non publiés et néanmoins bientôt étendus

Le circuit de diffusion des accords collectifs signés dans les CCN est généralement bien rôdé. Les textes sont d'abord signés par les partenaires sociaux. Puis ils transmis aux autorités compétentes en vue de leur publication au Bulletin officiel des conventions collectives (BOCC) et, éventuellement, de leur extension. Le délai de publication de ces accords est, en principe bien plus court que celui de leur extension. Deux textes viennent pourtant de déroger à ce circuit bien établi : l'un provient de la CCN des SDLM (...