Arrêté d’extension d’un avenant à la CCN polyculture de l’Ile-de-France

Le ministre de l’agriculture et de l’alimentation, a étendu par arrêté du 14 mars 2019, publié le 22 mars 2019, les dispositions de l’avenant n° 166 du 24 septembre 2018 à la convention collective de travail du 12 février 1964 concernant les entreprises et les exploitations agricoles de polyculture, d’élevage, d’aviculture et les coopératives d’utilisation de matériel agricole du département de Seine-et-Marne, ainsi que les entreprises de travaux agricoles, ruraux et forestiers de la région Ile-de-France (IDCC 9771). 

Les dispositions de l’avenant sont désormais applicables à tous les employeurs et tous les salariés compris dans le champ d’application de ladite convention collective nationale. 

Ajouter aux articles favoris
0 Shares:
Vous pourriez aussi aimer

Agirc-Arrco : pourquoi la CFE-CGC refuse de signer

Cette publication est issue du site du syndicat de salariés CFE-CGC. Dans une tribune, Pierre Roger, secrétaire national confédéral à la protection sociale, revient sur les raisons conduisant la CFE-CGC à s'opposer à l'accord sur les retraites complémentaires. La crise sanitaire débutée en mars 2020 a...

PLFSS 2022 : première réaction syndicale

Cette publication provient du site du syndicat de salariés Unsa. Pour la 2ème année consécutive, et en raison de la crise sanitaire, la hausse des dépenses de la Sécurité sociale a été plus forte que prévu. Il faut cependant noter que ces dépenses exceptionnelles sont en partie compensées par la reprise économique. Cette tendance prouve que lorsque l’emploi se porte...

La CC du bâtiment de bretagne est dénoncée

La FFB de Bretagne a dénoncé la convention collective des ouvriers du bâtiment de Bretagne (IDCC 1876) par courrier daté du 7 février 2018. Le courrier de dénonciation est paru au Bulletin officiel des conventions collectives. Retrouvez-le ci-dessous : ...
Lire plus

Solvabilité II : une nouvelle directive pour le prix d’une révision

La Commission européenne vient de dévoiler ses propositions de révision de la directive Solvabilité II. L'autorité européenne a plusieurs objectifs, dont celui de tenir compte des effets de la crise du coronavirus sur le marché de l'assurance. Cette révision ne vient pas seule et s'accompagne d'une nouvelle proposition de directive entièrement dédiée à la résolution en assurance. ...