Arrêté d’extension d’un accord dans les distributeurs conseils hors domicile

La ministre du travail, de l’emploi et de l’insertion, a étendu, par arrêté du 20 octobre 2020, publié le 25 octobre 2020, les dispositions del’accord 2020/2 du 14 septembre 2020 relatif à l’activité partielle de longue durée, conclu dans le cadre de la convention collective nationale des entrepositaires-grossistes de bières, d’eaux minérales et de table, de boissons gazeuses ou non gazeuses, de boissons lactées et de gaz carbonique du 15 décembre 1971, devenue convention collective nationale des distributeurs conseils hors domicile (IDCC 1536).  

Les dispositions de l’accord sont désormais applicables à tous les employeurs et tous les salariés compris dans le champ d’application de ladite convention collective nationale.  

Ajouter aux articles favoris
0 Shares:
Vous pourriez aussi aimer

Le commerce de détail alimentaire spécialisé révise la formation pro

Un accord relatif à la formation professionnelle a été conclu dans la branche du commerce de détail alimentaire spécialisé (IDCC 3237). Le texte a été signé le 19 avril 2021 par les organisations patronales Saveurs Commerce, 2CP et FNSCMF ; ainsi que par les syndicats de salariés Fédération CGT Commerce, Distribution et Services et Fédération Générale des Travailleurs de l’Agriculture, de l’Alimentation, des Tabacs et Activités Annexes (FO). Il a pour objet d’accompagner...

Avis d’extension d’avenants dans branche de l’aide et accompagnement à domicile

La ministre du travail, de l’emploi et de l’insertion, envisage d’étendre par avis publié le 18 juin 2021, les dispositions de l’avenant n° 43/2020 du 26 septembre 2020 et de l'avenant n° 1 du 21 janvier 2021 à l'avenant n° 43/2020 du 26 février 2020 relatifs à l'emploi, classification et rémunération, conclus dans la convention collective de l’aide, de l’accompagnement, des soins et des services à domicile (...

Portabilité en santé et prévoyance : rappel des règles

Cette publication provient du site de l'organisation d'employeurs CPME. Depuis le 1er juin 2014 pour la santé et le 1er juin 2015 pour la prévoyance (1), les assureurs de contrats collectifs doivent, en cas de cessation du contrat de travail d’un salarié, maintenir les garanties complémentaires mises en place dans les entreprises. Ce maintien, appelé «...