Allongement de la durée de vie : AG2R et Harris Interactive publient une nouvelle étude

Cette publication provient du site de l’institution de prévoyance AG2R.

AG2R LA MONDIALE a mandaté Harris Interactive pour réaliser une série de 12 études d’ici à 2023, sur le thème de « la Longue Vie ». Cette première étude* sur l’allongement de tous les âges de la vie a été effectuée en ligne du 22 avril au 7 mai 2021 auprès d’un échantillon de 7 033 personnes représentatif des Français âgés de 18 ans et plus.

« L’accroissement de l’espérance de vie entraîne un allongement de tous les âges, du premier au quatrième, et pas uniquement la période liée à la vieillesse : notre modèle de protection sociale en est challengé. À travers cette démarche baptisée « La Longue Vie », nous engageons une réflexion ouverte à tous, prospective et pragmatique. Elle ouvre avec cette première étude, inédite par sa thématique et par son ampleur. Celle-ci fait ressortir plusieurs éléments marquants ; en particulier, que cet allongement de tous les âges de la vie, globalement perçu positivement par les Français avec un bémol s’agissant de la vie active, éclaire un vaste champ des possibles. Elle témoigne par la même occasion des nouveaux défis à relever auxquels la société leur paraît moins bien préparée qu’auparavant et pour lesquels ils attendent des solutions que nous entendons leur apporter », souligne André Renaudin, Directeur général d’AG2R LA MONDIALE.

Les 10 enseignements principaux de l’étude AG2R LA MONDIALE / Harris Interactive :

• Hormis l’enfance, les Français décrivent un allongement généralisé de tous les âges de la Vie : l’adolescence et les études avant la vie active, la vie active, la retraite, le quatrième âge.

• Toutes les générations ont le même vécu. La Longue Vie est désormais un fait de société qui concerne les Français de 13 à 98 ans et plus.

• Un seul cas particulier : la durée de la vie active, qui s’est temporairement réduite pour les générations ayant bénéficié de la retraite à 60 ans (personnes généralement nées avant 1950).

• De façon générale, l’allongement des âges de la vie est perçu très positivement s’agissant de l’âge de l’adolescence et des études, comme de l’allongement de la période de retraite. L’allongement de la vie active est perçu moins positivement, avec un regard plus favorable des jeunes générations.

• L’allongement des âges de la vie s’accompagne d’une ouverture du champ des possibles : facilité accrue de faire des études, de changer de métier au cours de sa vie, ouverture sur le monde, possibilité d’avoir des loisirs, de vivre longtemps en bonne santé, de changer de milieu social.

• L’allongement des âges de la vie s’accompagne en parallèle d’une détérioration relative de la situation financière, d’une difficulté accrue à devenir propriétaire de son logement, à épargner et à construire une relation de couple solide.

• Dans l’allongement de la vie avant la période active, deux changements sont unanimement salués : les possibilités de réorientation pendant toute la durée des études et l’accès d’un plus grand nombre de jeunes aux études supérieures. S’agissant de la vie active, le changement positif majeur concerne les possibilités de réorientations professionnelles pendant toute cette période.

• De façon générale, face à de nombreuses évolutions perçues plutôt positivement ou très positivement par les individus, la société paraît moins bien préparée.

• Au cours de La Longue Vie, les coups durs ne manquent pas et se produisent à tous âges. Près d’un Français sur trois fait face à des difficultés fréquentes ou permanentes. C’est tout particulièrement vrai pour les étudiants et jeunes adultes. Et le phénomène concerne près de la moitié des Français(es) élevant seul(e)s leurs enfants.

À qui peut-on se fier ? D’abord à la famille et aux amis les plus proches. Ensuite au mouvement associatif ET à la Sécurité sociale. De toutes les institutions, la Sécurité sociale sort loin en tête lorsqu’il s’agit de contribuer à la solidarité. Et pour tous les autres acteurs, il y a des places à prendre. Il y a ceux qui sont assez bien placés et aussi ceux qui partent avec un assez fort handicap.

Retrouvez ci-dessous la synthèse de cette étude, son rapport complet ainsi que les focus régionaux.

Consultez toutes les informations sur la page dédiée :

AG2R LA MONDIALE / La Longue Vie

* Toute utilisation des résultats de cette étude doit s’accompagner de la mention « étude AG2R LA MONDIALE / Harris Interactive ».

Ajouter aux articles favoris
0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer

Le dossier médical partagé laisse sa place à l’espace santé

Comme un aveu d'échec, aucun nouveau dossier médical partagé (DMP) ne pourra être créé dès le 1er juillet 2021. Le but de 40 millions de dossiers ouverts à l'horizon 2023 est donc abandonné, plafonnant aux alentours de 9 millions depuis la fin 2019. Mais les DMP déjà créés ne disparaissent pas pour autant, ils sont intégrés au nouvel Espace Santé lancé par l'Agence du numérique en santé. L'Espace Santé sera lancé au début de l'année 2022 et fonctionne sur une logique d'ouverture...

AG2R – Intériale : premier coup de frein

Il y a quelques semaines, à la fin du mois d'avril, Intériale annonçait engager des discussions en vue d'un rapprochement avec l'AG2R La Mondiale. D'après l'Argus de l'assurance, les échanges entre les deux entités viennent de connaître un coup de frein. Plus précisément, les représentants des mutuelles de...

Avis d’extension d’un accord (Drôme-Ardèche) chez les ouvriers du bâtiment

La ministre du travail, de l’emploi et de l’insertion, envisage d’étendre, par avis publié le 26 mai 2021, les dispositions de l’accord territorial (Drôme-Ardèche) du 25 janvier 2021 relatif au barème d'indemnités de petits déplacements IPD, conclu dans le cadre des conventions collectives nationales des ouvriers employés par les entreprises du bâtiment visées et non visées par le décret du 1er mars 1962 modifié (c’est-à-dire...