AG2R met en avant ses efforts de sobriété énergétique

Cette publication provient du site de l’AG2R.

Face à l’urgence climatique et aux incertitudes sur les capacités en gaz et en électricité cet hiver, AG2R LA MONDIALE se mobilise et agit en responsabilité. Le Comité de Direction Groupe a ainsi approuvé dès le 5 septembre dernier son projet de plan de sobriété énergétique et désigné comme ambassadeur pour sa mise en place et son suivi Philippe Da Costa, membre du Comité de Direction Groupe et Délégué général à l’ESS, à la RSE, aux branches professionnelles, aux pôles et à l’animation des territoires. Ce plan détaillé et ses modalités de mise en œuvre opérationnelle feront l’objet d’une présentation aux instances de gouvernance du Groupe et d’une consultation des instances représentatives du personnel.

Dès l’appel du Président de la République, le 14 juillet dernier, AG2R LA MONDIALE a travaillé à l’identification des principaux leviers d’actions à l’échelle du Groupe et a identifié une série de mesures fortes et ambitieuses qui s’inscrivent dans le prolongement d’un certain nombre d’actions déjà engagées.

Le plan de sobriété énergétique d’AG2R LA MONDIALE, qui est en avance par rapport à l’objectif du Gouvernement fixé au 30 septembre prochain, prévoit notamment :

  • Une réduction des consommations d’énergie de l’immobilier d’exploitation : -12% à l’horizon 2025 et des gains immédiats dès 2023 grâce à la poursuite de l’optimisation des surfaces occupées dans le cadre du schéma directeur ainsi que par d’autres mesures prises en qualité de propriétaire-occupant ou de locataire. Le pilotage des installations fera l’objet d’un suivi renforcé. Des mesures sur les consignes de températures et les plages horaires hors exploitation pourraient être prises en amont de l’hiver prochain. Les prestataires en charge de la maintenance seront associés à la démarche générale via un contrat de performance énergétique ;
  • Une politique de gestion responsable du patrimoine immobilier de placement : -10% de réduction de l’intensité énergétique à l’horizon 2025 avec la poursuite de la démarche de certification environnementale et d’amélioration de la performance énergétique et carbone dans le cadre des opérations de rénovation ou de restructuration (80 000 m² seront livrés d’ici 2025). Par ailleurs, les dépenses d’investissement en matière de valorisation énergétique et l’optimisation de la gestion de l’énergie devraient permettre des réductions additionnelles de l’intensité énergétique du patrimoine immobilier de placement pour atteindre 144 KWhef/m²SU.an contre 161 en 2021 ;
  • Un ajustement de la politique sur les déplacements et les mobilités, avec la révision du catalogue du parc automobile (gamme, consommation aux 100 km et poids des véhicules). Le Groupe explorera également le potentiel du covoiturage et du vélotaf dans ses plans de mobilité afin de réduire au maximum l’empreinte carbone des déplacements.

Ces 3 volets feront l’objet de 3 mesures d’accompagnement :

  • Une mobilisation renforcée des équipes sur les enjeux climatiques, des campagnes sur les écogestes, l’institutionnalisation des relais mobilités et le cas échéant, le développement des compétences en matière de durabilité dans les métiers directement concernés ;
  • L’inscription de la sobriété énergétique dans la politique d’achats du Groupe, la refonte de la politique d’impression bureautique et une réflexion sur le juste équipement ;
  • Un suivi méthodique du plan de sobriété énergétique via la mise en place d’une gouvernance opérationnelle impliquant les fonctions du Groupe concernées.

Cette politique s’inscrit dans une trajectoire engagée de longue date et dont les résultats sont tangibles :

  • Réduction des consommations de l’immobilier d’exploitation : – 36% entre 2015 et 2021
  • Réduction de l’intensité énergétique dans l’immobilier d’investissement : – 29% entre 2012 et 2021
  • Réduction du parc automobile : – 24% entre 2015 et 2021 (66% sur les cylindrées supérieures à 10CV)

AG2R LA MONDIALE prévoit par ailleurs de compléter, dans une logique d’amélioration continue, ce plan de sobriété énergétique d’ici la fin de l’année afin de contribuer pleinement et de façon citoyenne aux objectifs du gouvernement.

Bruno Angles, Directeur général d’AG2R LA MONDIALE, déclare :

« Parce que nous partageons l’idée que l’entreprise doit être exemplaire, agile et responsable, j’ai souhaité que notre Groupe aille plus vite et soit encore plus ambitieux que les objectifs déjà forts fixés par le gouvernement. AG2R LA MONDIALE ne découvre pas le sujet de la sobriété énergétique, les performances d’économies réalisées depuis près de 10 ans sont à ce titre remarquables et je suis convaincu que, grâce la mobilisation des équipes, nous saurons aller plus loin encore. Il y a urgence à agir, les circonstances nous obligent collectivement. Mais c’est un combat qui dépasse largement l’enjeu immédiat lié au risque de pénurie cet hiver, le choc climatique est là et nous devons nous mobiliser pour nos enfants, nos petits-enfants et toutes les générations futures. »

Philippe Da Costa, ambassadeur pour la mise en place et le suivi du plan de sobriété énergétique d’AG2R LA MONDIALE, membre du Comité de Direction Groupe et Délégué général à l’ESS, à la RSE, aux branches professionnelles, aux pôles et à l’animation des territoires, ajoute :

« AG2R LA MONDIALE a su répondre très rapidement et efficacement à l’appel du Président de la République. L’engagement de l’ensemble de nos collaborateurs sera déterminant pour son plein succès. Mais nous savons que nous pourrons compter sur tous nos partenaires et parties prenantes pour y contribuer positivement et engager ainsi une dynamique d’entraînement. »  

Ajouter aux articles favoris
0 Shares:
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aussi aimer

La directrice générale d’Aésio remerciée

Mise à jour du 07/12/2022 à 16h15 Moins de 2 ans après sa nomination, Sophie Elkrief, directrice générale d'Aésio soutenue par Patrick Brothier fin 2020 a été remerciée par le conseil d'administration. La direction générale de la mutuelle sera...

CRPCEN : le taux de la retenue pour frais de non recouvrement est fixé pour 2023

La caisse de retraite et de prévoyance des clercs et employés de notaire (CRPCEN) connaît désormais le taux de la retenue applicable au titre du risque de non-recouvrement. Un arrêté pris le 1er décembre 2022 vient de paraître à ce sujet. Il fixe ce taux à 0,1% à partir du 1er janvier 2023. Ce taux s'ajoute à la liste des autres taux déjà publiés au mois d'août dernier pour 11...

Pour sa santé et sa prévoyance, l’OPCOmmerce à choisi…

A la fin de l'été dernier, nous faisions état du lancement, par l'OPCOmmerce, l’opérateur de compétences des entreprises du commerce, d'un appel d'offres de santé et de prévoyance. Le résultat de cette procédure est connu depuis peu. Pour sa protection sociale complémentaire, l'OPCOmmerce a fait le choix de miser sur le groupement composé de Klesia et de Generation - tandem où chacun jouera un rôle spécifique. ...

Un nouveau président pour la fédération bancaire française

Philippe Brassac vient d'être élu à la présidence de la fédération bancaire française (FBF). Il prend la suite de Laurent Mignon, qui avait pris la tête de la FBF en septembre dernier mais qui a dû la quitter après être passé de la direction du groupe BPCE à celle de la société d'investissement Wendel. Philippe Brassac occupe le poste de directeur général du Crédit Agricole SA. Il est loin d'être un inconnu du côté de la FBF, puisqu'il en a déjà été le président en...