Une affaire de corruption lève un voile sur le financement occulte des syndicats

Le Canard Enchaîné du 8 avril révèle une amusante affaire actuellement plaidée au tribunal correctionnel de Paris: un syndicaliste FO dans la branche du travail temporaire (après un passage dans la branche du commerce) aurait détourné plus d’un million d’euros de cotisations et de subventions à son profit. 

L’article détaille quelques-unes de ces opérations malhonnêtes. La branche du commerce avait par exemple créé une structure appelée ADESATT, dédiée à l’étude du temps de travail. A ce titre, la FEC-FO a au moins touché 468.000 euros qui auraient échoué dans les poches du contrevenant. Pour que sa fédération n’y voit que du feu, il fallait que les sommes globales destinées à l’organisation soient bien supérieures… Dans le travail temporaire, le syndicaliste indélicat récupère à titre personnel 156.000 euros versés par Randstad, 38.000 euros versés par Adecco, 144.000 euros versés par Manpower.  

Plus amusant encore, le pied-nickelé décide de créer de faux syndicats FO pour optimiser ses placements. Il parvient ainsi à soustraire 119.000 euros à Malakoff-Médéric, qui est la seule victime de ses détournements à s’être portée partie civile.  

C’est précisément ce point qui étonne. Les financeurs des organisations syndicales ont rasé les murs dans le dossier et n’ont pas estimé utile de demander à la justice d’enquêter sur ces malversations. A la manière de l’antilope qui traverse un troupeau de lions endormis, et en dehors de Malakoff qui a bombé le torse, les généreux donateurs lèvent le nez au ciel ou plongent le regard sur le bout de leurs chaussures comme si de rien n’était. Bizarre, comme c’est bizarre… 

Les chiffres évoqués permettent en tout cas d’étalonner le marché de la fluidification du dialogue social. Les tickets versés pour s’attirer les bonnes grâces des organisations syndicales se situent globalement entre 120.000 et 160.000 euros. Le recours à des associations bidons continue à être un mode d’action privilégié. On aurait aimé que la justice nous en dise un peu plus, néanmoins, sur les dessous de cette affaire.  

 

Ajouter aux articles favoris

Conformité CCN en santé

Pour vous aider à gérer la conformité CCN de vos offres "santé standard", profitez de notre outil en marque blanche gratuitement en 2023. L'outil vous permettra de savoir, en un clic, le niveau de votre offre compatible avec la CCN que vous aurez sélectionnée. L'outil en marque blanche est relié à la base de données CCN de Tripalio, juridiquement certifiée et mise à jour en temps réel. Il bénéficie de notre algorithme de comparaison qui détecte les non-conformités du contrat santé standard.
Demandez votre outil
0 Shares:
Vous pourriez aussi aimer

Le conseil d’administration de la Cavimac accueille un nouveau membre

Par arrêté ministériel paru le 26 mai 2024, un nouveau membre du conseil d'administration de la caisse d'assurance vieillesse, invalidité et maladie des cultes (Cavimac) a été nommé. Il s'agit de Teddy Balaya qui devient membre suppléant au titre des Témoins de Jéhovah à la place de Nicolas Philippe. Retrouvez l'arrêté complet en cliquant ici. ...

Avis d’extension d’un avenant et d’un accord dans la convention collective de la banque

La ministre du travail, de la santé et des solidarités, envisage d’étendre, par avis publié le 24 mai 2024 les dispositions de l'avenant du 25 avril 2024 relatif à la prorogation de l'accord sur la Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) et de l'accord du 25 avril 2024 relatif aux salaires, conclus dans le cadre de la convention collective nationale de la banque du 10 janvier...

Avis d’extension d’un avenant de protection sociale dans la CCN du personnel des industries du cartonnage

La ministre du travail, de la santé et des solidarités, envisage d’étendre, par avis publié le 24 mai 2024 les dispositions de l'avenant n° 165 du 23 avril 2024 relatif à la définition d'une catégorie objective de salariés bénéficiaires d'une couverture de protection sociale complémentaire, conclu dans le cadre de la convention collective nationale pour le personnel des industries de cartonnage du 9 janvier 1969 (...

Avis d’extension d’avenants dans la CCN des distributeurs conseils hors domicile

La ministre du travail, de la santé et des solidarités, envisage d’étendre, par avis publié le 24 mai 2024 les dispositions de l'avenant 2023/1 du 19 mars 2024 relatif aux salaires minima conventionnels au 1er avril 2024 portant révision de la grille des salaires minima fixée en Annexe 1 de la convention collective issue de l'Accord du 24 avril 2007 et de l'accord 2021/2 du 14 décembre 2021 sur la nouvelle classification et sur les minima...