Le retour de la CGT sur la journée de mobilisation du 16 novembre

Cette publication provient du site du syndicat CGT

 

Aujourd’hui, 16 novembre, ce sont encore des dizaines de milliers de salariés mais aussi privés d’emploi, retraités, jeunes qui ont confirmé qu’ils ne céderont pas sur leurs droits. 

En articulant Assemblées générales, débrayages, participations dans les manifestations et rassemblements, les mobilisations ne faiblissent pas. 

Contre les ordonnances « Macron », les propositions de la CGT autour du plein emploi, d’un nouveau statut du travail salarié, de la sécurité sociale professionnelle, des revalorisations des salaires, retraites et pensions, la réduction du temps de travail pour travailler moins, mieux et tous, continuent à être mises en débat. 

Les revendications qui en découlent s’opposent frontalement aux politiques gouvernementales visant à toujours donner plus à ceux qui ont déjà beaucoup et à augmenter de manière drastique pauvreté et précarité. 

Avec la présentation de la réforme de la formation professionnelle hier par le gouvernement annonçant notamment la volonté de supprimer le CIF, Macron démontre une nouvelle fois que c’est à tous les conquis sociaux qu’il souhaite s’attaquer. 

La CGT, et ses syndicats, appellent les salariés à s’organiser massivement pour agir et ne plus subir ! 

Ajouter aux articles favoris

Conformité CCN en santé

Pour vous aider à gérer la conformité CCN de vos offres "santé standard", profitez de notre outil en marque blanche gratuitement en 2023. L'outil vous permettra de savoir, en un clic, le niveau de votre offre compatible avec la CCN que vous aurez sélectionnée. L'outil en marque blanche est relié à la base de données CCN de Tripalio, juridiquement certifiée et mise à jour en temps réel. Il bénéficie de notre algorithme de comparaison qui détecte les non-conformités du contrat santé standard.
Demandez votre outil
0 Shares:
Vous pourriez aussi aimer

Avis d’extension d’accords régionaux (Grand-Est) chez les OETAM du bâtiment

La ministre du travail, de la santé et des solidarités, envisage d’étendre, par avis publié le 18 juin 2024, les dispositions de 5 accords départementaux (Grand-Est) du 26 janvier 2024 relatifs aux salaires minimaux et aux indemnités de petits déplacements IPD, conclus dans le cadre des conventions collectives nationales des ouvriers employés par les entreprises du bâtiment visées et non visées par le décret du 1er mars 1962...