La procrastination au travail peut être sanctionnée

Le syndicat FO a publié un article relatifs à deux arrêts concernant la procrastination au travail.

La procrastination est la tendance qu’ont les individus à différer les choses, à remettre l’action au lendemain. 

 

La procrastination dont un salarié a fait montre n’est en rien excusable, alors que la prévention de risques mortels d’accident du travail devait indiscutablement être traitée comme une priorité par rapport à d’autres missions, compte tenu des obligations qui étaient les siennes, en considération de sa qualification de cadre autonome, de son degré d’autonomie, de son niveau de compétence et de la délégation de pouvoir qu’il avait reçue, et ce, sans pouvoir invoquer une surcharge de travail, au demeurant non établie en l’absence d’éléments objectivement vérifiables. Aussi, la décision prise par son employeur de le licencier pour faute grave, après lui avoir notifié une mesure de mise à pied conservatoire à effet immédiat était-elle pleinement justifiée

Cour d’appel de Chambéry, 26 juin 2014 n° 13/01474 

 

 

La procrastination dont un employeur a fait preuve, participait nécessairement d’une volonté délibérée de repousser puis d’éluder l’accomplissement des démarches légalement obligatoires pour cet employeur, de procéder à une déclaration préalable à l’embauche, en vertu de l’article L 1221-10 du code du travail, comme aux déclarations relatives aux salaires ou aux cotisations sociales assises sur ceux-ci auprès des organismes de recouvrement des contributions et cotisations sociales, de telle sorte qu’en persistant à faire fi du contrat de travail dont Monsieur X… était titulaire et qui impliquait inéluctablement ces déclarations et à recourir à ses services sous couvert de consulting, l’employeur se trouve convaincu incontestablement d’avoir méconnu les dispositions de l’article L 8221-5 du code du travail, prohibant le travail dissimulé par dissimulation d’emploi salarié

Cour d’appel Chambéry, 19 juin 2014 n° 13/01471 

 

 

Ajouter aux articles favoris

Conformité CCN en santé

Pour vous aider à gérer la conformité CCN de vos offres "santé standard", profitez de notre outil en marque blanche gratuitement en 2023. L'outil vous permettra de savoir, en un clic, le niveau de votre offre compatible avec la CCN que vous aurez sélectionnée. L'outil en marque blanche est relié à la base de données CCN de Tripalio, juridiquement certifiée et mise à jour en temps réel. Il bénéficie de notre algorithme de comparaison qui détecte les non-conformités du contrat santé standard.
Demandez votre outil
0 Shares:
Vous pourriez aussi aimer

Prévention : du nouveau sur les 4 rendez-vous aux âges clefs de la vie

Un arrêté vient de paraître pour préciser les modalités de mise en œuvre des nouveaux rendez-vous de prévention. Ces rendez-vous pourront être réalisés par des médecins, des sages-femmes, des infirmiers et des pharmaciens. Les patients pourront bénéficier de ces rendez-vous dans les 4 tranches d'âge suivantes : de 18 à 25 ans inclus, de 45 à 50 ans inclus, de 60 à 65 ans inclus et de 70 à 75 ans inclus. Chacun de ces rendez-vous est facturable 30 € en métropole...
Lire plus

La Cour des comptes adopte une fois de plus un regard sévère sur les comptes de la sécurité sociale

La Cour des comptes publiait, il y a une douzaine de jours, son rapport de certification des comptes de la sécurité sociale pour l'année 2023. La Cour accepte de certifier les comptes dans une certaine limite. En effet, elle exprime de nombreuses réserves et refuse même de certifier les comptes d'une branche entière du régime général (rapport complet disponible en fin d'article). ...