En 2020, malgré une activité en baisse de 9 %, la chimie a renforcé ses effectifs

France Chimie, la principale organisation professionnelle des industries chimiques, a publié hier un communiqué relatif à la manière dont cette profession a fait face, l’an passé, à la crise en cours.

Il en ressort en premier lieu que le secteur a dû déplorer une baisse d’activité de l’ordre de 9 %. “Au global, la Chimie en France sort de la crise plus marquée que le reste de la Chimie européenne (baisse de 9% contre – 1,9% en moyenne dans l’Union européenne) mais s’est inscrite à partir du quatrième trimestre dans la même dynamique de reprise” précise en l’occurrence France Chimie. 

Malgré ce coup de frein brutal, l’emploi dans la profession n’a pas décru. Au contraire même : il a légèrement progressé, de 0,8 %. “Secteur indispensable pour alimenter l’économie productive et fournir aux Français les produits nécessaires à la santé, l’hygiène, l’agro-alimentaire, aux services vitaux ou à la protection des biens et équipements, elle est parvenue à assurer la continuité de ses opérations et à préserver l’emploi (croissance des emplois de 0,8 % dans la branche et maintien de la dynamique en faveur de l’alternance)” se félicite le patronat du secteur. Les aides publiques à l’emploi expliquent très probablement ce décalage entre les niveaux de l’activité et de l’emploi. 

S’exprimant au sujet des perspectives du secteur pour 2021, l’organisation patronale dit tabler sur une croissance “entre 6 et 7 %” : “au global, le rebond en 2021 – estimé par France Chimie entre 6 et 7% en volume – bénéficiera notamment du rattrapage mécanique attendu en France du PIB et de l’amélioration des échanges internationaux”. Le patronat de la chimie précise enfin que ce rebond devra se faire dans le cadre de l’enclenchement de la transition écologique. “Le secteur a confiance dans la sécurisation d’une trajectoire de réduction de plus d’un quart de ses émissions en 2030 par rapport à 2015”. 

Ajouter aux articles favoris
0 Shares:
Vous pourriez aussi aimer

L’AMF recrute son nouveau secrétaire général adjoint

L'Autorité des marchés financiers (AMF) annonce l'arrivée de son nouveau secrétaire général adjoint pour le 1er juillet 2021. C'est Jérôme Reboul, actuellement à la Direction générale du Trésor, qui est nommé. Il remplacera ainsi Natasha Cazenave qui a quitté l'AMF le 1er juin 2021. M. Reboul sera chargé de la Direction de la régulation et des affaires internationales. Jérôme Reboul a effectué l'ensemble de sa carrière dans...
Lire plus

Contrôles URSSAF et crise : le grand flou de la sélection des heureux élus

Dans la configuration de récession économique qui est la nôtre depuis le déclenchement, au printemps dernier, de la crise sanitaire actuelle, la question se pose sans cesse, au sein de la branche recouvrement de la Sécurité sociale, c'est-à-dire au sein de l'ACOSS et des URSSAF, de la manière d'opérer la sélection des entreprises qu'il est légitime de contrôler....
Lire plus

Dans le commerce de gros, quel impact de la crise sanitaire sur l’activité ?

A l'occasion de leur réunion paritaire "emploi et formation" qui s'est tenue au début du mois d'octobre, les partenaires sociaux du commerce de gros ont pris connaissance d'une étude réalisée par leur opérateur de compétences (OPCO), AKTO, au sujet de l'impact de la crise sanitaire sur l'activité des entreprises de la branche....