Complémentaire santé généralisée : le MEDEF interprète strictement la notion de prise en charge minimale

Cet article est initialement paru sur le site du MEDEF Côte-d’Or.

 

A quelques semaines de la généralisation de la complémentaire santé prévue le 1er janvier 2016, les pouvoirs publics envisagent à nouveau une modification du cadre juridique. L’article 22 du PLFSS pour 2016 prévoit d’apporter plusieurs modifications, notamment à la loi de sécurisation de l’emploi du 11 juin 2013, dont une pourrait se révéler coûteuse pour les entreprises. Elle concerne le périmètre du financement de la couverture à hauteur de 50 % minimal par l’employeur, telle prévue à l’article L.911-7 II du code de la sécurité sociale. 

Sous couvert de clarification, l’article 22 du PLFSS pour 2016 précise que l’obligation de financement patronal à 50% minimal porte sur l’ensemble des garanties mises en place, quel que soit leur niveau, et non sur le « panier » minimal. Si cette précision ne fait que confirmer la position constante de la Direction de la Sécurité sociale (DSS) depuis 2013, elle contredit la lettre et l’esprit de l’accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 qui prévoit un financement patronal à hauteur de 50 % minimal sur la seule couverture minimale. 

Le MEDEF est en désaccord, depuis 2013, avec la position de la DSS et se mobilise, aujourd’hui, contre la clarification prévue dans le PLFSS qui impose une lecture extensive de la généralisation et de son financement, défavorable aux entreprises. Au-delà de la remise en cause de l’équilibre trouvé par les signataires de l’accord, une telle modification est particulièrement inopportune à quelques semaines de l’entrée en vigueur de la généralisation et conduirait à renchérir très fortement le coût pour les entreprises alors que les pouvoirs publics sont engagés dans le Pacte de responsabilité pour la compétitivité. 

Ajouter aux articles favoris

Conformité CCN en santé

Pour vous aider à gérer la conformité CCN de vos offres "santé standard", profitez de notre outil en marque blanche gratuitement en 2023. L'outil vous permettra de savoir, en un clic, le niveau de votre offre compatible avec la CCN que vous aurez sélectionnée. L'outil en marque blanche est relié à la base de données CCN de Tripalio, juridiquement certifiée et mise à jour en temps réel. Il bénéficie de notre algorithme de comparaison qui détecte les non-conformités du contrat santé standard.
Demandez votre outil
0 Shares:
Vous pourriez aussi aimer

Alliance des assureurs pour le climat : des assureurs importants préfèrent quitter le navire

La Net zero insurance alliance (NZIA) connaît une nouvelle vague de défections dont elle aura bien du mal à se remettre. Créée en 2021, sous l'égide de l'ONU, pour coordonner les actions des assureurs et réassureurs dans la transition écologique et la neutralité carbone d'ici 2050, la NZIA voit des acteurs historiques l'abandonner. Les entreprises qui quittent le navire sont notamment ...

Un représentant CFE-CGC rejoint une sous-commission de la CNNCEFP

Un arrêté acte l'arrivée d'un nouveau représentant CFE-CGC à la sous-commission de l'emploi, de l'orientation et de la formation professionnelles de la Commission nationale de la négociation collective, de l'emploi et de la formation professionnelle (CNNCEFP). Il s'agit de Bertrand Mahe qui devient titulaire à la place d'Eric Freyburger. Retrouvez l'arrêté en...

La prise de contrôle de CCR Re par SMABTP et SMAVIE se précise

L'Autorité de la concurrence vient d'officialiser l'opération de prise de contrôle du réassureur CCR Re par SMABTP et SMAVIE. Les deux sociétés de la SGAMBTP auront le contrôle exclusif de CCR Re lorsque l'opération de rachat sera finalisée. Les observations concernant le projet peuvent être envoyées jusqu'au 15 juin 2023 à l'Autorité de la concurrence. Notons que l'opération ne mentionne pas encore ...
Lire plus

Sécurité sociale : la Cour des Comptes décrit un océan de déficits

La Cour des Comptes vient de publier l'édition 2023 de son rapport annuel sur l'application des lois de financement de la Sécurité sociale, dans lequel elle "éclaire [...] la situation financière de la sécurité sociale en 2022, notamment dans le champ des dépenses d’assurance maladie, et ses perspectives pour 2023 et les années ultérieures". ...